La Fondation Attijariwafa bank analyse la géopolitique du football

La Fondation Attijariwafa bank a organisé au siège de la banque à Casablanca, le jeudi 19 avril 2018, une nouvelle conférence du cycle « Échanger pour mieux comprendre », sous le thème « Les continents du football : géopolitique du ballon rond ». À un mois du démarrage de la Coupe du monde et suite à la qualification du Maroc pour la première fois depuis 20 ans, cette rencontre a connu un vif succès auprès du grand public, des universitaires et des professionnels du football.

Dans un mot de bienvenue, M. Driss Maghraoui, Directeur Exécutif en charge du marché des Particuliers et Professionnels du groupe Attijariwafa bank, a rappelé : « Le succès planétaire du Football et l’importance des enjeux financiers ont amené les instances sportives à adopter un mode de management moderne, basé sur la transparence, l’efficacité et la performance, pour consolider la confiance à la fois des supporters et des investisseurs. Face à ces mutations profondes, il nous a semblé opportun de nous arrêter, le temps de cette rencontre, pour effectuer une analyse sereine de l’évolution du Football et engager des échanges constructifs pour en comprendre les ressorts et les retombées ».

Pour relever ce challenge, la Fondation Attijariwafa bank a fait appel à deux éminents experts du Football, à savoir, M. Paul Dietschy, Professeur agrégé d’histoire contemporaine à l’université Franche Comté en France, auteur de plusieurs ouvrages consacrés à ce sport et à M. M’Hamed Zeghari,
diplômé de l’ESSEC, Dirigeant Administrateur de club et de centre de formation. La modération a été assurée par M. Larbi Bargach, Président de la peña Madridista de Casablanca.

Les conférenciers ont analysé les grandes étapes de la construction de la géopolitique du Football qui est devenue progressivement une géoéconomie, du fait de l’importance croissante des enjeux financiers que suscite ce sport populaire. Au cours de son intervention, M. Dietschy a mis l’accent, à travers un rappel historique, sur l’importance du rôle du Maroc grâce aux exploits de ses joueurs emblématiques comme Larbi Ben Barek dénommé mondialement « la Perle Noire ». Pour sa part, M. Zeghari est revenu sur l’évolution du Football marocain qui a été étroitement liée à celle du contexte géopolitique durant plusieurs années. Ce qui aurait fortement pénalisé le continent africain.

Cependant, selon les deux experts, des pistes de rééquilibrage existent et doivent être sérieusement envisagées pour permettre à l’Afrique de saisir sa chance.

Par la suite, cet échange entre les intervenants a donné lieu à un débat riche et fructueux avec l’assistance.
À travers cette conférence-débat, la Fondation Attijariwafa bank confirme, une nouvelle fois, sa volonté de promouvoir des échanges constructifs autour de thématiques socioculturelles et sportives qui concernent l’avenir de notre jeunesse et de notre pays.

Commentaire Facebook