Marques/Boycott: le ministre Boussaid réagit

« Ce sont des entreprises nationales, structurées et structurantes ». C’est en ces termes que Mohamed Boussaid, ministre des Finances, a tenu à exprimer, hier au Parlement, sa positon par rapport au « mouvement » de boycott de trois marques alimentaires marocaines. Le ministre qualifie de « fous » les individus à l’origine de cette manœuvre.

En effet, un appel au boycott a été lancé depuis vendredi dernier sur les réseaux sociaux et dont les conséquences factuelles ne sont pas encore évaluées.

Les trois marques dont il est question sont: Centrale Danone, Sidi Ali et Afriquia. Ce qui leur est reproché ce sont la pratique de prix élevés.

Les revendications manquent en effet de cohérence en zoomant sur des marques en particuliers sans les concurrentes, sachant que les niveaux de prix au Maroc, tous secteurs confondus, ne diffèrent pas considérablement d’une marque à l’autre.

Un tel parti pris laisse supposer l’existence d’objectifs autres que la simple défense du pouvoir d’achat à ce boycott virtuel.

A suivre.

 

Commentaire Facebook