L’Hôpital Privé de Marrakech se dote de pôles Onco et Cardio

En place depuis seulement le début 2018, la nouvelle équipe dirigeante de l’Hôpital Privé de Marrakech (HPM), dirigée par Toufik Tajamouati et Denis Dupont, a déjà deux grosses réalisations à son actif : l’ouverture du pôle hémato-oncologie et du pôle cardilogie.

Il s’agit là de deux spécialités de pointe qui sont désormais accessibles pour les habitants de Marrakech et région mais aussi au niveau national et même africain. En effet, pour ce qui est de l’hémato-oncologie, « les équipes de l’HPM prennent en charge toutes les pathologies du système sanguin (leucémies, lymphomes, hémophilie, anémies…)», expliquent les responsables de l’établissement du groupe Evya, filiale de la holding Saham.

On parle d’un pôle qui s’étend sur plus de 1300 m2 de superficie, doté d’équipements de point :

  • Un hôpital de jour de 20 fauteuils de chimiothérapie: (16 pour adultes et 4 pour enfants)
  • Un service d’hospitalisation de 10 lits
  • Une unité de soins intensifs en pression positive, adaptées aux leucémies aigües
  • Une unité de greffe de cellules souches, dotée de salles blanches (ouverture prochaine)

Quant au personnel soignant, l’HPM précise que cette plateformed’ Hémato-Oncologie est «portée par une équipe pluridisciplinaire engagée, constituée de médecins spécialistes, de réanimateurs

et d’infirmiers spécialisés».

                                                        Une partie du pôle Oncologie

Pour le pôle cardiologie, l’accent sur le caractère unique au Maroc de ses équipements. Ouvert en  juin 2018, «ce nouveau secteur prend en charge toutes les pathologies cardiovasculaires, qu’elles soient d’ordre valvulaire ou coronarien».

Conçu autour de trois composantes de pointe (cardiologie, cathétérisme et rééducation cardiaque), ce pôle réunit en effet 3 expertises médicales pointues et complémentaires : « les équipes des cardiologues, de cathétériseurs et de chirurgiens cardiaques, formés notamment au Canada et en Europe, et qui travaillent en étroite collaboration tout au long de la prise en charge du patient».

«En termes d’équipements, la salle de cathétérisme dispose notamment d’un système d’imagerie cardiovasculaire de dernière génération, qui fournit une excellente qualité d’image, facilite l’installation du patient, et permet une intervention efficace et précise du médecin».

L’offre de l’HPM se distingue par ailleurs par l’existence d’un réel pôle de rééducation postopératoire hautement équipée au point de ressembler à une réelle salle de fitness. Parmi les bijoux de cette unité des appareils robotisés dernière génération dédiés à la rééducation des personnes paraplégiques ou encore des dispositifs de réalité virtuelle interactifs qui stimulent la réaction des nerfs à travers le jeu virtuel.

Côté prix, le management de l’Hôpital insiste qu’il applique à la lettre les tarifs de référence fixés par le ministère de la Santé. Exemple: une séance de rééducation normale coûte 150 dirhams.

Pour  plus de transparence, l’HPM installe à son entrée des bornes interactives qui permettent d’avoir un devis sur place en fonction de son type d’assurance.

« Plus que le gain financier, notre mission est de démontrer qu’il est encore possible de pratiquer la médecine au Maroc dans le respect de la déontologie », martèle Tajamouati, chirurgien et directeur médical de l’HPM.

 

Commentaire Facebook