Placement: très conservateur, le consommateur marocain

Les consommateurs marocains ne sont pas très friands des produits financiers. S’agit il d’une position de principe ou juste la résultante naturelle d’un manque d’éducation financière?

En tout cas les chiffres officiels (BAM) sont là pour présenter un comportement de placement des plus classiques, pour ne pas dire basiques.

En effet, le réflexe prédominant est le simple dépôt bancaire. Ce dernier représente une part de 80% du patrimoine bancaire des ménages selon le rapport de Bank Al Maghrib 2017 de stabilité financière.

Très loin derrière arrivent les valeurs mobilières, soit le placement boursier. Ce dernier représente 10%. Cela quand la part de l’assurance vie ne dépasse les 7%.

Deux précisions sont à apporter une fois ce tableau dressé. Il s’agit en premier de la nature des dépôts. Ces derniers sont très majoritairement des dépôts à vue non rémunérés.

De l’autre côté, en dehors du circuit bancaire, l’épargne des ménages va essentiellement à l’achat immobilier.

Quant à l’or, traditionnellement considéré comme étant l’instrument de choix de placement financier, il aura perdu considérablement de son attrait ces dernières décennies.

Commentaire Facebook