Couches bébés toxiques: un silence complice?

Un an après le scandale des couches bébés toxiques, le magazine français 60 Millions de consommateurs fait le point en réalisant un nouveau test. Il en ressort en effet que des marques continuent à afficher des taux de résidus toxiques significatifs et que d’autres ont amélioré leur score.

Le plus important à notre sens est qu’en réaction au tollé soulevé par l’enquête 2017 un nouveau positionnement marketing a vu le jour en France: des couches bébés avec zéro résidus toxiques, dans le style zéro sucre, zéro conservateurs, etc.

Cette attitude rapide et intelligente du marché français est à mettre sans hésitation sur le compte d’une société civile forte et d’un respect aigu des droits du consommateurs.

Dans cette perspective, le contraste est sidérant avec la nonchalance inquiétante qu’affichent nos marques locales (Dalaâ and co’), et mêmes les marques de multinationales (Pampers par exemple qui semble avoir fait des efforts notables en France d’après le 60 Millions de Consommateurs).

De son côté, le ministère de l’Industrie, en charge du dossier, avait promis de jeter la lumière sur la question en réalisation une étude qui devait in fine mettre à niveau la norme marocaine de sécurité en vue de renforcer le contrôle et la mise sur le marché. Depuis, silence total!

Que faut-il en déduire? Que la santé d’un enfant en France vaut plus que celle d’une enfant au Maroc?!

Le silence assourdissant des parties concernées laisse la voie ouverte à toutes les interprétations.

Et c’est tout sauf rassurant…

Commentaire Facebook