Textile: à qui profite la taxation des produits turcs?!

Le dispositif de protection douanière  appliqué récemment au textile importé de Turquie vient d’être prolongé jusqu’à fin 2021 (il devait prendre fin cette année).

C’est en tout cas ce que rapporte le site médias24 dans un article paru hier, lundi 17 septembre.

La raison avancée par les professionnels du secteur est le désir de limiter les dégâts causés par la chute brutale de la livre turque ayant perdu 49%. Cette chute est venue en effet accentuer une situation déjà compliquée.

Mais à entendre ce discours on serait disposé à conclure que l’industrie locale dessert principalement le marché national et a comme cible première le consommateur marocain. Or, comme on le sait bien, le textile marocain est majoritairement un secteur de soustraitance et de façon dont les produits sont destinés à être réexportés.

De plus, des dires de l’Amith himself, l’effet de cette mesure ne serait pas d’un grand impact mais « reste un signal fort donné par les pouvoirs publics à la profession ».

Si ça ne profite ni à l’industrie, ni au consommateur, à qui profite alors le renchérissement (entre +2,25% à +22,5%) des fringues turques?!

Commentaire Facebook