Spoliation: le risque concerne au moins 6.000 biens

6.000. C’est le nombre de biens fonciers et immobiliers en déshérence tels que recensés par la Conservation Foncière (ANCFCC), rapporte L’Economiste.

Un bien en déshérence est en effet un bien dont le propriétaire est décédé sans laisser d’héritier connu.

Cette situation donne parfois au Maroc lieu à de véritables stratégies de spoliation mafieuse, notamment en centre ville des grandes villes, comme Casablanca où le prix au m2 fait saliver au point d’en perdre tout scrupule.

Recenser les biens concernés permet donc de savoir à l’avance quel patrimoine il faut protéger et de prévenir les opérations de fraude.

Une avancée à mettre à l’actif de l’ANCFCC.

Commentaire Facebook