Lola* veut bosser pour une crèche!

« Khess l3jina t3awed » ! (Il faut refaire la pate)… Ou peut-être simplement il faut mettre la main à la pate. Autrement !
L’éducation, principal vecteur d’une société, doit être pensée en amont. Avez-vous surpris cette vidéo de l’éducatrice américaine qui avec chaque élève, a un geste appropriée ? Ou l’éducation de l’éveil. Ça nous change de nos éducatrices et éducateurs d’antan litimerme9ha m3ak (qui te donne une bonne raclée).
Lola a parlé avec un gars par hasard. Même si le hasard n’existe pas. Celui là lui a parlé de son éducateur qui leur disait dans son passé d’antan : « ceux qui ont appris leurs leçons vont à droite et ceux qui n’ont pas appris leurs leçons vont à gauche ». Ceux de gauche prenaient une bonne raclée, ou l’éducation à la marocaine.
Autrement dit, l’éducation de demain, qu’est-elle ? Sans châtiment du corps ! Car les enfants ont peur d’aller à l’école ensuite. Et peut-être même qu’ils n’y vont pas.
L’éveil, l’éducation, c’est ce qui donne forme à notre société et aux enfants qui vont en classe avec plaisir. L’énergie de l’enfant devrait être positive. Et la peur est une énergie négative. Elémentaire, Dear Watson.
Lola veut bosser pour une crèche. Car les enfants ne jugent pas. Lola veut monter une crèche. Car elle a admis par l’absurde que tous les enfants sont ses enfants. Et qu’elle a tant de choses à leur apprendre. Enfin, ce sont les enfants qui ont tant de choses à lui apprendre. A quand une éducation basée sur l’écoute de l’enfant et son éveil ?
L’éveil de l’enfant, le coaching de l’enfant revient à l’écouter, à le comprendre, enclencher en lui l’envie d’apprendre, l’envie de découvrir, « l’envie d’avoir envie » d’étudier. Lola veut bosser pour une crèche… dès à présent !

*Lola, marocaine avec un trop plein d’empathie. Motivée, elle voue sa vie à autrui

*Chronique parue sur Consonews Journal d’avril 2017

 

 

Commentaire Facebook