Blé : le gouvernement se prépare déjà à la sécheresse

Le gouvernement a décidé de réduire les droits de douane imposés à l’importation du blé. Ils passent de 135% à 35%. En vigueur à partir de décembre prochain, cette grosse réduction en dit long sur les projections pas très optimistes sur le devenir de la campagne céréalière (qui est bien partie pour enregistrer une sécheresse bien sévère!) mais aussi sur l’état des stocks en blé et autres denrées stratégiques.

Se voulant rassurant, Mustapha El Khelfi, porte-parole du gouvernement, n’évoque donc aucun de ces volets. Pour expliquer la décision il va puiser dans un registre digne d’un golden boy du négoce en matières premières : « cette baisse vise à permettre aux importateurs nationaux de se positionner sur les marchés internationaux, dans un contexte de prix stables et de stocks mondiaux suffisamment approvisionnés », explique-t-il au micro du le360.ma.

Le nouveau droit à l’importation restera en vigueur jusqu’au 15 mai 2018, soit presque le long de la campagne 2017-2018.

ça va faire chaud!!

Commentaire Facebook