Logement Classe Moyenne : Boussaid lâche Benabdellah

Les bruits de couloirs voulaient que le ministre Nabil Benabdellah était en disgrâce. Ce bras de fer l’ayant confronté au ministre des Finances RNI Mohammed Boussaid (et remporté par ce dernier) peut être un élément de crédit supplémentaire à cette thèse.

De quoi il s’agit? Il s’agit en fait de mesures proposées par Benabdellah pour enfin lancer une sorte de logements classe moyenne bon marché : un logement à 400.000 dirhams. Pour rappel, le ministre PPS de l’Habitat rêve depuis plusieurs mandat de proposer un tel format. Lors des premières tentatives il n’avait pas de son côté le lobby des promoteurs immobiliers. Ces derniers jugeaient alors les incitations publiques peu intéressantes. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Benaabdellah semble les avoir séduits. Et il y a de quoi; car il leur promet en fait les mêmes incitations fiscales que pour le logement social (en gros : 0% d’IS, et la TVA supportée par l’Etat ainsi que quelques exonérations de droits de timbres et autres sans parler des prix de terrains subventionnés).

Mais, manque de bol pour le SG du PPS, Mohamed Boussaid ne voit pas les choses de la même manière. Pour lui pas question de presser davantage sur les caisses de l’Etat. La priorité est plutôt aujourd’hui de les renflouer.

Commentant ce différend qui n’a rien d’anodin, Mustapha El Khalfi, porte parole du gouvernement, a affirmé : « Je reconnais que le débat a été très ardu entre les deux ministres » mais il s’agit d' »une décision collective ».

Commentaire Facebook