Compensation : statut quo sur les produits subventionnés pour 2018

Compensation butane gaz sucre 10 juin 2016 Service public

Le gaz butane, du sucre et de la farine nationale de blé tendre seront encore subventionnées pour l’année prochaine. Ainsi, une enveloppe de 13,7 milliards de dirhams leur est consacrée dans le cadre du projet de loi des finances actuellement devant le Parlement.

Si le principe de libéraliser les prix et laisser la concurrence et le marché faire leur boulot n’est pas à remettre en cause, force est d’affirme qu’au Maroc les conditions d’un fonctionnement « pur et parfait » du marché sont rarement réunies.  Dernière preuve en date, une information parue aujourd’hui sur le journal Akhbar Al Yaoum selon laquelle « Saad-Eddine El Othmanie, chef de gouvernement, aurait par deux reprises tenté de relancer le Conseil de la Concurrence, aujourd’hui en chômage technique. Ses tentatives auraient semble »-t-il moins efficaces qu’un coup d’épée dans l’eau! ».

Autre élément, l’expérience récente de décompensation (du carburant) a montré que cela ne profite pas nécessairement au consommateur final (c’est même tout le contraire).

Quant à la rationalisation du train de vie de l’Etat, faut-il toujours que cela s’effectue au dépens du pouvoir d’achat?

Commentaire Facebook