Croissance: le Maroc « condamné » à un plafond de 5%! (Boussaid)

Dans une récente interview accordée au magazine Tel Quel le ministre des Finances Mohamed Boussaid a affirmé que la croissance du PIB a 5% comme plafond dans le cadre des données structurelles macro et micro-économiques actuelles.

C’est en effet une autre manière d’exprimer l’idée aujourd’hui bien admise d’un modèle économique en défaillance.

Mais il faut aller jusqu’au bout du raisonnement, car cette affirmation est pour le moins grave. En effet, il est bien établi que pour absorber les stocks de chômeurs qui ne cessent de s’apprécier (voir notre article), l’économie marocaine doit arriver à faire du 8% chaque année et sur plusieurs années. Autrement, c’est la paix sociale qui risque d’être rompue!

Avec 5% comme la plus optimistes des options, l’horizon semble donc tout brouillé!

La menace pèse particulièrement sur le pouvoir d’achat de la classe moyenne. Car en l’absence de croissance soutenue, c’est celle-ci qui devra financer, via impôt et augmentations des prix, le fonctionnement de l’appareil étatique et les « mesures » visant à atténuer le choc social!

Cela reviendrait alors à renforcer davantage la classe des pauvres en recrutant auprès de la classe moyenne actuelle.

Commentaire Facebook