Crédits: la demande des particuliers se tasse à fin septembre

Hausse des taux d’intérêt des crédits bancaires pendant le 3ème trimestre 2017. C’est en tout cas ce que permet de constater l’évolution du taux moyen pondéré mesuré par Bank Al Maghrib. Ce taux a ainsi augmenté d’un trimestre à l’autre passant de 5,26% à 5,60%, soit le même niveau qu’au deuxième trimestre 2015.

En apparence, cette évolution peut laisser croire à un regain de la demande. Mais dans les faits, elle est davantage la résultante d’un resserrage des boulons de la part des banques envers les entreprises. Car, en effet, les hausses ont particulièrement concerné les crédits de trésorerie et ceux d’équipement. Les premiers ont augmenté de 46 points de base pour se fixer à 5,69%. Cela quand les seconds affichent un taux d’intérêt moyen de 5,14% contre 4,89% au premier trimestre.
Pour ce qui est de la demande des ménages, c’est plutôt l’accalmie qui est de mise. Ainsi, les taux moyens des crédits à la consommation et immobiliers se sont inscrits en baisse, s’établissant respectivement à 6,60% et 5,09% .

Commentaire Facebook