Médias : qui en veut à Moulay Hfid El Alamy?

Moulay Hafid El Alamy 11 juin 2016 service public

Saham Immobilier aurait offert un appartement de luxe à la femme de l’ancien ministre limogé Lahoucine Louardi. Une information dans ce sens a été publiée par l’hebdomadaire arabophone Al Ousbouea. Ce dernier, dans son numéro du 16 novembre, ne cite personne : ni la société concernée, ni la personne a qui le bien a été offert, ni les ministres concernés. Il se contente de faire dans l’insinuation et le jeu de devinettes, un style qui fait sa marque de fabrique.

L’information vague mais placée en Une du journal suffisait à faire réagir le groupe Saham du ministre Moulay Hfid El Alami.

Une mise au point, dont nous détenons copie, est ainsi adressée aux rédactions. La mise au point donne, elle, plus de détails :

« Contrairement à ce qu’indique Al Ousboue et l’auteur du communiqué (NDLR. un certain Brahim Haraki), aucune faveur n’a été accordée à Mme LOUARDI ».

« Comme l’exige la loi, un contrat a été établi. Le paiement a quant à lui été effectué au moment de la vente et encaissé ». Sur ce point Al Ousbouae indique que le notaire a écrit « aucun paiement » sans apporter de preuve.

Saham vont plus loin et se disent disposés à montrer les documents prouvant leur version des faits. « Déterminée à prouver les manipulations dont elle est la victime, Saham Immobilier invite tous les journalistes qui en feront la demande à vérifier la validité de la transaction en prenant contact la directrice commerciale et communication. Saham Immobilier tient à leur disposition les relevés de compte faisant état de la transaction, en plus des copies des chèques. »

Il faut dire que la coupure de presse du journal arabophone semble avoir fait très mal surtout qu’il glisse que ce « deal » a été accordé en guise de récompense au ministre Louardi pour les services rendus à la holding qui compte plusieurs projets dans le secteur de la santé.

Cette idée est développée sans détour par le site le360.com qui affirme que « Cette «faveur» aurait été accordée en échange de bons et loyaux services, Moulay Hafid Elalamy étant au demeurant propriétaire de Saham, dont une des filiales (Saham Santé) a désormais pignon sur rue. Elle gère, entre autres, un réseau de plus en plus large d’unités médicales et de cliniques sous le label Evya ».

Pour ne pas faire dans la dentelle le360 place son article sous le signe de la corruption en titrant : Corruption: nouvelle polémique sur le groupe Saham et Houcine El Ouardi.

Le site enfonce le clou quelques jours après avec un nouvel article sur le même registre au titre bien évocateur de : Le cadeau d’El Othmani au groupe Saham!

S’agit-il d’un simple concours de circonstances ou d’une campagne anti-Moulah Hfid El Alamy en règles? Ce qui est sûr est que le ministre et PDG de Saham Holding a les moyens de bien se défendre y compris sur le terrain des médias.

Une récente enquête du duo Le Desk – Reporters Sans Frontières a « révélé » qu’il est propriétaire entres autres du quotidien économique Les Inspirations Eco.

A suivre.

Commentaire Facebook

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *