Salaires dans le Public: déshabiller Pierre pour engraisser Paul!

L’Etat semble poursuivre une politique libérale. Cela se manifeste notamment par le désengagement des secteurs sociaux, les vagues de  départs volontaires, l’augmentation des impôts et la libéralisation des prix.

Mais où va l’argent économisé? Il a va en partie à mieux rémunérer les fonctionnaires qui ont fait le choix de s’accrocher au fauteuil.

Ainsi, entre 2008 et 2016 par exemple, « la masse salariale de la fonction publique a augmenté de 59,2% ». C’est l’une des conclusions du dernier rapport de la Cour des Comptes sur la fonction publique.

« Cette forte progression découle surtout des niveaux de rémunération qui ont augmenté sous l’effet des promotions de grade et d’échelon, en plus des différentes décisions de revalorisation salariale qui étaient souvent prises en réponse à des situations conjoncturelles exceptionnelles », est-il expliqué

C’est ce qu’on appelle déshabiller Pierre pour engraisser Paul.

Cela ne s’arrête pas là. La générosité de l’Etat vis à vis de ses fonctionnaires est telle que ces derniers sont en moyenne mieux payé que les salariés du privé!

La Cour des Comptes toujours : « dans la fonction publique, le salaire mensuel net moyen atteint les 7.700 dirhams en 2016, avec une évolution de 51,6% par rapport à 2006. Et le salaire net minimum s’élève à 3.000 dirhams, soit +89,2% par rapport à 2007 ».

«Ces niveaux élevés sont de loin supérieurs aux moyennes du secteur privé où, en 2015, le salaire mensuel net moyen a atteint 4.932 dirhams et le salaire minimum s’élève à 2.568 dirhams»

Voilà qui est de nature à encourager davantage l’esprit de rente et à brider l’effort d’entrepreunariat! Aux fais du contribuable c’est encore mieux!

 

Commentaire Facebook

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *