Casablanca : le projet du RER relancé

Le RER (réseau rail express régional) est l’épine dorsale du système de transports imaginé pour Casablanca. C’est ainsi que le qualifie Youssef Draiss, DG de Casa Transport dans une déclaration faite à l’occasion d’une conférence de presse tenue hier au Hyatt Regency.

Pourtant, ce projet a été abandonné en cours de route. Sur le papier, tout était déjà prêt depuis 2009 explique le DG : les différentes études et même la budgétisation (12 milliards de dirhams). Le nœud de blocage était au niveau de la question du financement : qui va payer? La question n’a pas été réglée entre les différents partenaires: ONCF, Etat, Commune de Casablanca.

Le projet semble aujourd’hui bénéficier d’un regain d’intérêt et d’une deuxième chance avec la mise en oeuvre de l’institution de la Région. Celle-ci semble vouloir le récupérer à son compte et en faire son bébé. C’est en tout cas ce que déclare le DG Casa Transport qui précise que les questions qui fâchent devront être clarifier : qui réalise, qui gère, l’interopérabilité, etc.

Pour rappel, le RER est censé relier Mohammedia à l’aéroport Mohammed V en desservant les principaux points du Grand Casablanca mais en relais bien entendu avec les autres modes (tram, bus, etc.).

 

Commentaire Facebook