Mobilité électrique en marche sur le réseau autoroutier national : Première étape de mise en œuvre de l’infrastructure pour la recharge des voitures électriques

la Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a organisé hier une journée d’étude, de réflexion et surtout de projection commune structurée vers l’avenir réunissant l’IRESEN, l’ensemble des partenaires pétroliers installés sur l’axe autoroutier et les principaux fournisseurs de solution pour la recharge des voitures électriques. Cette rencontre a été animée par des experts en matière de mobilité électrique pour soutenir les groupes de travail dans leur réflexion.

A titre de rappel, ADM a fait de la mobilité durable un des axes stratégiques de son engagement inscrit sur sa feuille de route de développement durable. L’électromobilité est un des leviers d’évolution vers cette mobilité. En effet, Le véhicule électrique est une réponse efficace et concrète pour diminuer l’empreinte environnementale des transports. Il constitue un maillon manquant du panorama de la mobilité durable à l’heure actuelle.

Les acteurs participant à cette journée de réflexion et de travail ont eu l’occasion de se saisir des questions et des défis qui s’imposent à tout un chacun mais aussi collectivement, parmi les points traités :

1.     Choix pertinent à savoir le meilleur rapport qualité/prix d’ensemble qui crée plus de valeur pour le client-usager.

2.     Coût au km, disponibilité et couverture optimale.

3.     Choix technologique automobile qui va s’imposer.

4.     Défis technologiques globaux à venir.

5.     Calendrier de mise en œuvre d’actions concrètes.

Cette journée de travail s’est conclue par une importante décision :

Pour permettre à ADM de se positionner et de créer les conditions de la mobilité électrique, une première phase de mise en place des bornes de recharge par station sera mise en œuvre durant le premier trimestre 2018 sur l’axe Tanger-Agadir.

L’extension au reste du réseau se fera progressivement et suivant le planning qui sera établi avec l’ensemble des parties prenantes.

Commentaire Facebook