Voitures : ces marques qui ont disparu en 2017

Tout le monde peut aisément faire le constat de la disparition de la circulation des marques de voitures chinoises (GWM, HAFEI, Great Wall, BYD, Chana, etc.).

Ce qui est moins évident à constater car c’est moins évident à concevoir est la disparition de marques de renommées mondiales, dotées d’une longue histoire. Il s’agit tout particulièrement de marques japonaises (Isuzu, Suzuki, Mazda). D’après les chiffres de l’Aivam, aucun véhicule portant ces logos n’a été vendu en 2017. I s’agit tout simplement d’un arrête de commercialisation dont les raisons sont multiples (et dont le droit de douane appliqué aux voitures asiatiques n’est qu’un élément entre autres).

A côté de ces japonaises, il y a la marque américaine légendaire Chevrolet : 1 seule et unique vente en 2017 contre 174 en 2016!

S’agit-il d’un retrait du marché qui ne dit pas son nom?

En tout cas, ces phénomènes, de plus en plus fréquents de mortalité des marques, posent le problème de la continuité de service pour le consommateur: pièces de rechanges, services après vente, etc.

En l’absence d’études détaillées du secteur, il est difficile de se prononcer sur l’ampleur des dégâts occasionnés aux acheteurs en conséquence de tels événements.

Commentaire Facebook

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *