City Club : 1,36 m2 d’espace par adhérent, au mieux!

City Club fait de plus en plus parler de lui car il est arrivé avec un concept inédit qui consiste à démocratiser l’accès au fitness urbain (un peu à l’américaine).

Mais la marque risque d’être victime de son succès car le revers de la médaille est la diminution du sentiment de confort et de bien-être chez les consommateurs à cause de salles de plus en plus remplies. C’est en effet aujourd’hui une idée partagée qu' »il y a trop de monde dans les salles ». « La meilleure heure pour bouger est d’y aller très tôt le matin ou en milieu d’après-midi, autrement c’est impossible », témoigne un abonné City Club. Ce qui revient à expliquer qu’il faut y aller quand les gens sont au travail! Ce qui est juste un sentiment (et ce qui doit compter le plus) a néanmoins quelques indicateurs chiffrés pour l’appuyer.

Ainsi dans un article intitulé « les ambitions démesurées de l’enseigne City Club« , la Vie Eco nous informe que la marque compte aujourd’hui quelques 180.000 adhérents. Ces derniers sont répartis sur 24 clubs (sur le site officiel de City Club ils ne sont que 22).

Un simple calcul donne une moyenne de 7.500 adhérents par club (si on divise sur 22 le nombre monte à 8.181)!

Vous vous sentez déjà à l’étroit?! Ce n’est pas une raison car il faut se référer aux normes en la matière pour juger. On ne sait pas quelle est la nature du cahier de charges exigé à City Club pour ses salles (c’est un travail à faire) mais on a le monde à travers Google et on peut donc voir la norme fixée ailleurs.

Une petite recherche permet de découvrir qu’en France (notre éternel pays de référence) un arrêté datant du 3 janvier 1966 fixe à 4 le nombre de mètres carrés minimum par personne et à 2,80 mètres la hauteur minimum au plafond.

On sort à nouveau la calculette pour voir à combien de m2 on a droit par personne chez City Club et on prend sa plus grande salle, celle de Ain Sbaa qui compte 5.500 m2. Résultat : 1,36 m2 par personne.

Bien sûr ces résultats sont à relativiser par le fait que toutes les salles ne se remplissent pas en même temps et que tous les adhérents ne viennent pas en même temps, etc. Mais mêmes ces circonstances atténuantes sont à relativiser par le fait qu’il s’agit de moyenne nationale. Autrement dit, les clubs de Casablanca par exemple comptent naturellement un nombre d’abonnés supérieur à la moyenne des 7.500 d’où un espace au m2 par personne inférieur au 1,36 m2! Et si on neutralise le biais induit par le caractère exceptionnel de la superficie de la salle d’Ain Sbaa, le chiffre tombe encore plus bas!

Loin d’œuvrer dans le sens d’une amélioration de ce ratio (directement lié à la promesse de bien-être vendue), la marque semble persister dans le choix d’un remplissage à bloc avec des push promotionnels toujours aussi agressifs.

Pas très sportif comme démarche vis à vis de ses clients!

 

Commentaire Facebook

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *