Formation-CarrièreNews

SupInfo Maroc sensibilise étudiants et professionnels au rôle et aux enjeux de la technologie blockchain

Acteur majeur de l’enseignement supérieur privé au Maroc et en Afrique, SupInfo Maroc a organisé jeudi 3 mai à Casablanca une conférence sur la technologie blockchain devant plus de 200 étudiants et professionnels.

Intitulée « Blockchain, opportunité ou menace », la conférence a été animée par Nizar Saadane, directeur fondateur du cabinet SNTC à Paris et intervenant dans plusieurs écoles emblématiques en France, dont l’EM GRENOBLE, l’INSEEC et l’ESC Troyes. Diplômé en finance de la Paris School of Business et certifié en management financier par l’Université de Stanford, Saadane Nizar est l’un des premiers spécialistes de la technologie blockchain, sur laquelle il prépare un doctorat.

Au cours de la conférence, Nizar Saadane a introduit le rôle de la blockchain, une technologie disruptive, transparente et sécurisée de transmission et de stockage d’informations, gérée sans intermédiaire et sans aucune autorité centrale. « La blockchain se définit comme la nouvelle révolution numérique qui élimine progressivement la nécessité et l’obligation de faire appel à un tiers de confiance », a-t-il déclaré, soulignant combien le succès du bitcoin a permis de mettre en lumière cette nouvelle technologie.

Nizar Saadane a également dressé la liste des applications de la blockchain à travers le monde. En tant que registre à la fois transparent et sécurisé, ce dernier est non seulement utilisé dans les domaines de l’assurance et de la santé, notamment dans le cadre des contrôles de conformité, d’authenticité et de traçabilité des résultats cliniques et des médicaments, mais il est également devenu un outil dont certains pays disposent pour lutter contre la fraude, les expropriations et les abus. Les pays peuvent ainsi héberger leur système de cadastre sur un registre utilisant la blockchain.

« Le Ghana et le Honduras sont les premiers pays à avoir opté pour cette technologie qui sécurise les données et les rend incorruptibles, donne la possibilité de réaliser un audit public en temps réel et réduit le temps et le coût d’enregistrement, les citoyens pouvant utiliser la blockchain comme un service de notariat », a indiqué Nizar Saadane.

Par ailleurs, l’expert a souligné tout l’intérêt que le Maroc aurait à utiliser la blockchain, et ce, en vue d’économiser des sommes importantes qui pourraient être investis dans l’éducation, la santé ou la justice.

*A l’occasion de cette conférence, la direction de SUPINFO Maroc a annoncé le lancement officiel du premier laboratoire Blockchain du Maroc. Ce laboratoire mènera des réflexions et des essais sur les différentes potentialités d’utilisation de la technologie Blockchain dans les différentes administrations et les entreprises publiques et privées du royaume. Ce laboratoire sera piloté par Monsieur Nizar SAADANE.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page