La Caisse de dépôt et de gestion et le Groupe Barid Al Maghrib ont organisé une conférence à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Épargne

La CDG et le Groupe Barid Al Maghrib ont organisé, dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale de l’Épargne, une conférence portant sur la thématique « Épargner, une nécessité pour construire l’avenir » confirmant la dimension cruciale de l’épargne, tant pour les économies nationales que pour les particuliers.

L’ouverture de cette conférence, qui s’est déroulée à Rabat, a été faite par M. Abdellatif JOUAHRI, Gouverneur de Bank Al-Maghrib.

Ont ensuite pris la parole, M. Abdellatif ZAGHNOUN, Directeur Général de la Caisse de Dépôt et de Gestion et M. Ahmed Amin BENDJELLOUN
TOUIMI, Directeur Général du Groupe Barid Al Maghrib.

Les principaux acteurs de l’épargne et de l’inclusion financière nationale sont ainsi revenus sur le rôle et l’intérêt crucial de l’épargne dans l’économie nationale, car source d’une croissance solide, stable et durable.

Cette sensibilisation intervient dans un moment d’autant plus particulier que le besoin réel de financement moyen de l’économie nationale représente 11% du PIB du Royaume.

La journée s’est ensuite articulée autour de deux tables rondes, avec la participation d’un panel d’experts marocains et internationaux :
•1ère Table Ronde : Retour sur 60 ans de mobilisation de l’épargne au service du développement du Maroc.
Cette première table ronde a regroupé les témoignages de personnalités et de hauts fonctionnaires qui ont, au cours de leurs activités, présidé au développement de l’épargne au Maroc. Ils ont ainsi partagé leurs expertises sur le rôle de la CDG et de Barid Al Maghrib /Al Barid Bank dans la mobilisation, la protection et la transformation de l’épargne au Maroc. Ces témoignages ont constitué un retour d’expérience pratique sur 60 ans de mobilisation de l’épargne au service du développement du Maroc. Les enjeux sont nombreux avec tout d’abord la stabilité de l’économie nationale sur le long terme, mais également l’augmentation du pouvoir d’achat des ménages.

La table ronde a également mis l’accent sur le rôle, primordial, de stabilisateur joué par les caisses de dépôts, les caisses d’épargne et les banques de détails.
• 2éme Table Ronde : Mobilisation de l’épargne – Benchmark international des solutions innovantes Faisant écho au rappel historique du premier panel, les sujets traités par cette deuxième table ronde ont porté sur les problématiques rencontrées par des pays se situant au même niveau que le Maroc en termes de mobilisation d’épargne. Les panélistes ont ainsi mis l’accent sur les initiatives locales en matière de promotion d’épargne, des initiatives innovantes et fiables sur le long terme. Autant de points de repères qui nourriront utilement la réflexion autour du développement de l’épargne nationale.

Citation de M. Abdellatif ZAGHNOUN (CDG) :
« La Caisse de Dépôt et de Gestion est ainsi très fortement impliquée dans le soutien au développement de l’épargne de long terme et a su aussi s’ériger en un rouage central du processus de transformation de l’épargne. Toutefois, je souhaiterai rappeler ce qui la distingue des institutions bancaires et financières classiques : sa mission de collecte et de gestion de ressources financières réglementées, qu’elles soient obligatoires ou facultatives (… et) d’allouer cette épargne à des secteurs mal servis par le marché, ou à des secteurs dans lesquels les acteurs privés n’ont pas encore les moyens d’investir. La CDG a ainsi réussi à se positionner après 60 années d’existence, comme un investisseur institutionnel de long terme incontournable, accompagnant les politiques publiques tant nationales que locales au service du développement économique et social du Royaume.

Citation de M. Amin BENDJELLOUN TOUIMI (Barid Al Maghrib) :
« Le Groupe Barid Al Maghrib a, depuis toujours, oeuvré pour la mobilisation de l’épargne des ménages au Maroc. En effet, nous avons tous le souvenir du temps où la Poste gérait le Compte Chèque Postal, mais également le produit de la Caisse d’Epargne Nationale -CEN – qui s’est érigé en une véritable institution au Maroc, depuis des décennies.

Et depuis maintenant bientôt 9 ans, Al Barid Bank – héritière des services financiers de Barid Al Maghrib – a su capitaliser sur le savoirfaire historique de la Poste, tout en se positionnant comme Banque au service de l’inclusion financière au Maroc. »

Commentaire Facebook