Maison FamilleNewsslide

Violences faites aux femmes: la rue plus dangereuse que le foyer!

L’idée généralement admise est que les femmes qui font l’objet d’agression, physique ou verbale, le sont surtout à la maison, chez elles. Or, les dernières statistiques révélées par le département Bassima Hakkaoui soutiennent l’inverse.

En effet, le total des femmes violentées entre 2012 et 2017 a atteint 80.000. Il s’agit d’un chiffre probablement sous-évalué car il ne s’agit que des femmes s’étant rendues aux hôpitaux du royaume des suites de violences subies.

Le ministère précise par ailleurs que « ces dernières ont principalement été agressées dans les espaces publics, que ce soit dans la rue, le bus ou dans les lieux ouverts au grand public« , rapporte le journal Assabah dans son édition du jour.

Face à un tel, l’Etat se voit directement interpellé pour protéger les femmes des violences dont elles font objet dans les lieux publics.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page