Finance participative: les noms de produits peu connus

Qui ne connait pas la finance islamique ou participative? Mais combien de personnes parmi la cible de cette banque “halal” connaissent ses différents produits dont les noms sont tirés de la Chariaa (Ijara, Mourabaha, rahn, etc.)?

Il semble que cette frange de “connaisseurs” est une minorité d’après une étude en ligne réalisée par le comparateur de services bancaires Bankeo.

Ainsi, «Si l’intérêt pour ces banques évolue de manière sensible chez 24% des consommateurs âgés de 35 à 50 ans, notamment grâce aux nombreuses campagnes de communication agressives menées par les banques participatives, néanmoins, leurs offres ainsi que l’appellation des services bancaires (Mourabaha, Ijara… ) restent assez méconnues du grand public», souligne l’étude Bankeo, révélée et commentée par le journal Le Matin dans un article daté du 3 mars 2019.

Il est clair donc que la stratégie de communication des banques concernées pêche par un manque de pédagogie auprès des consommateurs.

En effet, la nature même du produit empêche d’avoir une différenciation accrue de l’offre, par le biais de la com’.

La compétitivité entre banques se jouent ainsi sur le terrain de la qualité de service en agence. C’est pourquoi, la mission majeure demandée à la publicité en amont est d’attirer un maximum de gens vers les agences.

Commentaire Facebook