Médias digitaux: l’anarchie dicte sa loi!

Sur la quantité de médias électroniques qui pilulent dans le pays, peu exercent en conformité avec loi, la majorité opèrent en infraction à la réglementation en vigueur.

En effet, d’après le ministère de la Culture et de la communication, seule une proportion de 41,7% est conforme aux dispositions du Code de la Presse, actualisé récemment pour s’adapter à la bulle Internet. Soit donc 372 journaux électroniques sur un total de 892.

Tout laisse à croire que ce total concerne plutôt les médias qui ont déposé un dossier auprès du ministère pour obtenir la carte de presse. Autrement, le nombre des sites d’information hors la loi et fiers de l’être est beaucoup plus important.

Une situation qui ouvre la porte grande à toutes les dérives: fake news, diffamation… sans parler de l’impact économique sur les structures formelles aussi bien papier que digital.

Jusqu’à quand ce laisser aller?!

 

Commentaire Facebook