Voyages: les croisières ne fait plus recette au Maroc

Bien qu’il ait deux façades maritimes et plusieurs villes côtières capables de recevoir des croisiéristes, le Maroc peine à attirer du monde. En chiffres, cela donne une chute 500.000 voyageurs en 2010 à 227.000 en 2018, soit -54,6% sur la durée; un crash!

Pourquoi? D’après un un article Tel Quel dédié à cette problématique, la raison principale réside dans l’insatisfaction des passagers; une remontée terrain que les armateurs prennent très au sérieux au point de zapper la case Maroc de leurs circuits. A titre d’exemple, un opérateur faisait jusqu’à 120 escales au Maroc. « L’an prochain, il n’en fera que trois », explique un professionnel.

Les raisons de ce mécontentement manifeste sont multiples mais portent grosso modo sur 3 points:

-L’accueil qui laisse à désirer

-L’absence d’infrastructure portuaire dédiée

-Les pratiques non conventionnelles des guides

-L’association de l’image du pays à celle des pays du Printemps Arabe.roît à un bon rythme?