Inflation: le Centre d’El Malki met en doute les chiffres Lahlimi

Change flexible : l’inflation importée sera accentuée

Le Centre Marocain de Conjoncture (CMC) dit haut ce que tout le monde pense tout bas: le taux d’inflation au Maroc est anormalement faible. Loin de considérer le taux officiel de 0,2% à fin août comme crédible et de chercher l’explication dans le modèle économique et le comportement des agents économique, le CMC présidé par le fils El Malki considère que c’est au niveau des calculs du HCP que cela cloche.

En effet, d’après L’Economiste du jour, “le Centre estime que ces indicateurs ne sont pas cohérents au regard du vécu des ménages; L’inflation calculée par le HCP ne reflète ni le ressenti ni les résultats de l’Indice de confiance des ménages (calculé pourtant par le même HCP!)”.

Le CMC appelle ainsi le HCP à dévoiler au monde ces méthodes de calculs pour assurer une bonne lecture des données fournies.

Rappelons que ce n’est pas la première fois que les chiffres HCP sont contestés et créent la polémique. Plus récemment, le ministère de l’Industrie s’était illustré par la publication de chiffre de l’emploi nettement supérieurs à ceux du Commissariat Lahlimi. Il s’était basé sur des données de la CNSS, quand le HCP se base sur des sondages.

La polémique n’a pas eu de suite.

Commentaire Facebook

Commentaires: 0

Votre Email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués par *