Formation-CarrièreNewsService publicslide

Prix à la consommation: le HCP parle d’une baisse en septembre!

Les statistiques du HCP se suivent mais ne ressemblent pas; parfois même elles se contredisent. C’en est ainsi de la variation des prix. Il y a quelques jours l’enquête sur les ménages révélait une perception très négative des consommateurs et un sentiment partagé que la vie devient de plus en plus chère, au point que plus tiers de la population se voit contraint de vivre à crédit.

Aujourd’hui, la note HCP sur l’Indice des Prix (IPC) va dans le sens complètement inverse en évoquant une baisse des prix pour septembre (mois de la rentrée scolaire svp!)!

En effet, d’après le Haut Commissariat, « lIPC a connu, au cours du mois de septembre 2019, une baisse de 0,2% par rapport au mois précédent », expliquant que « cette variation est le résultat de la baisse de 1,0% de l’indice des produits alimentaires et de la hausse de 0,2% de l’indice des produits non alimentaires ».

Dans le détail, « les baisses des produits alimentaires observées entre août et septembre 2019 concernent principalement les «poissons et fruits de mer » avec 5,8%, les « viandes » avec 2,6% et les « légumes » avec 2,1%. En revanche, les prix ont augmenté de 0,7% pour les « huiles et graisses », de 0,6% pour les « fruits » et de 0,3% pour le «lait, fromage et œufs» ». Et « pour les produits non alimentaires, la hausse a concerné principalement les prix de l’«enseignement » de 2,0%. » (Encore heureux!)

Le sentiment de hausse du coût de la vie se voit néanmoins confirmer sur l’axe temporel d’une année. Ainsi, comparé à septembre 2018, l’IPC a enregistré une hausse de 0,3%, « conséquence de la hausse de l’indice des produits non alimentaires de 0,6% et de la baisse de celui des produits alimentaires de 0,3%. Pour les produits non alimentaires, les variations vont d’une baisse de 0,3% dans le «Transport» à une hausse de 2,1% dans l’ «Enseignement» ».

« Dans ces conditions, l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois de septembre 2019 une baisse de 0,1% par rapport au mois d’août 2019 et une hausse de 1,0% par rapport au mois de septembre 2018 », conclue le HCP.

Ces statistiques soufflant le chaud et le froid d’un mois à l’autre interpelle sur le besoin à des agences indépendantes de mesure des différents indicateurs de consommation. Cela d’autant plus que le HCP a reconnu récemment des erreurs au niveau de ses procédés de comptage conduisant à l’inexactitude des résultats relatifs au taux de chômage.

 

Bouton retour en haut de la page