La grève des bouchers coûte cher au consommateur

Les bouchers sont en colère et mènent une grève depuis quelques jours. Pomme de la discorde, la décision de l’ONSSA interdisant l’abattage dans les abattoirs clandestins. L’Office estime qu’en dehors des 8 abattoirs de viandes rouges agréés, les autres unités d’abattage ne répondent pas aux critères d’hygiène et de salubrité ce qui représente un risque pour la santé des consommateurs marocains. Cette décision ne semble pas au goût des bouchers qui pour eux, ce règlement nuit à leur activité. Un bras de fer qui coûte cher au consommateur, puisque le prix de la viande dans les souks hebdomadaires a atteint les 90 DH par Kg et l’impact a été ressenti également sur le prix de volaille qui a frôlé les 20 DH le kilo !

Commentaire Facebook

Commentaires: 0

Votre Email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués par *