Maladies animales: l’ONSSA rassure…

Corona oblige, l’Onssa est en branle-bas de combat pour verrouiller davantage son système de sécurité et de prévention contre les maladies transmises par les animaux. Ainsi, d’après un communiqué officiel, l’Office «a lancé, depuis le 17 janvier 2020, la campagne de vaccination de rappel pour les bovins contre la fièvre aphteuse (FA) associée à l’opération d’identification des bovins non identifiés sur tout le territoire national». Et parallèlement, «une campagne préventive de vaccination généralisée du cheptel ovin contre la clavelée et la peste des petits ruminants (PPR) et du cheptel caprin contre la PPR a été lancée».

«Ces campagnes visent principalement le renforcement de l’immunité du cheptel national vis-à-vis de ces trois maladies animales (la fièvre aphteuse, la clavelée, et la peste des petits ruminants) qui ne sont pas transmissibles à l’homme».

L’Onssa rappelle qu’en 2019, deux campagnes généralisées de vaccination des bovins contre la FA. Elles ont été soldées par «la vaccination de 2,97 millions de têtes bovines durant la première campagne et la vaccination de 2,6 millions pendant la campagne de rappel».

«Aussi, plus de 27,5 millions de têtes ovines et caprines ont été vaccinées contre ladite maladie, soit presque la totalité du cheptel national».

«Par ailleurs, il est à signaler que la situation sanitaire du cheptel national est satisfaisante et la surveillance sanitaire est assurée sur l’ensemble du territoire national par les services vétérinaires de l’ONSSA en collaboration avec les vétérinaires sanitaires privés».