Finances-CréditNewsslide

Attijariwafa bank soutient la « Banque de projets » du Ministère de l’Industrie pour contribuer à la redynamisation de l’économie marocaine

Attijariwafa bank a organisé, en partenariat avec le Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie Verte et Numérique, une webconférence sous le thème :
« Banque de projets : levier d’accélération de l’investissement industriel et de redynamisation économique ».
Cette rencontre a réuni un ensemble d’acteurs concernés par le sujet, notamment la CGEM, les CRI, des industriels et Bpifrance. La mise en synergie des efforts de ces acteurs traduit leur volonté commune d’oeuvrer pour la redynamisation de notre économie afin d’estomper les effets de la crise et s’inscrire dans une ère nouvelle de développement industriel.
L’initiation de cet événement par Attijariwafa bank est une expression de son soutien naturel aux mesures étatiques en faveur de l’économie nationale, surtout dans ce contexte de crise où la relance économique est vitale, et de son engagement volontariste à accompagner les investisseurs et les industriels pour saisir les opportunités de rebond afin de dépasser l’ère de crise en intensifiant ou diversifiant leurs activités. En effet, M. Mohamed El Kettani, Président Directeur Général du groupe Attijariwafa bank, a déclaré en ouverture de cette webconférence que « La volonté du Groupe est d’apporter une forte contribution à la dynamique de relance économique en accompagnant
particulièrement les projets d’investissement et les unités industrielles quelle que soit leur taille afin de rendre l’espoir de reprise réel pour les opérateurs. Notre pays recèle de nombreuses opportunités industrielles à exploiter tant sur le marché local qu’à l’export et l’initiative de «Banque de projets» est un excellent boosteur pour entamer la rupture avec la crise ».

L’événement a été marqué par l’intervention de M. Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie Verte et Numérique qui a annoncé que la banque de projets a été enrichie de 100 nouvelles opportunités d’investissement dans les différentes filières industrielles.
Une action qui s’inscrit à plusieurs autres visant à renforcer l’accompagnement des porteurs de projets, dont le lancement en partenariat avec la Fédération de l’Écosystème des startups et Maroc PME d’un programme d’incubation dédié aux startups industrielles, l’élaboration d’un guide des différentes offres d’accompagnement proposées, la mise en ligne d’un site web dédié à la banque de projets (banquedeprojets.mcinet.gov.ma).
M. Elalamy a rappelé, par ailleurs, que « sur les 183 milliards de dirhams importés annuellement, 34 milliards de dirhams peuvent être substitués par la production locale et que le Maroc dispose parfaitement de capacités et de potentialités, dont on a vu l’émergence sous l’effet de la crise sanitaire ». C’est de ce constat qu’est née l’initiative du ministère lancée en octobre 2020 et baptisée « Banque de projets industriels » et qui s’inscrit dans le cadre du nouveau Plan de Relance Industrielle 2021-2020. Son objectif est de stimuler l’investissement et la production nationale en mettant en avant des opportunités d’investissement dans plusieurs secteurs en vue de redonner
confiance aux industriels.
Ces opportunités d’investissement sont matérialisées par des fiches projets spécifiques concernant 9 secteurs : l’agroalimentaire, les industries électriques et électroniques, la mobilité et les transports, le textile, le cuir, les industries chimiques et parachimiques, les matériaux de construction, la plasturgie et les industries mécaniques et métallurgiques. Elles sont appuyées par des avantages et des incitations en termes de subventions, de financement et d’aide à la formation, ainsi que sur les plans foncier, fiscal et sectoriel. L’ouverture des marchés publics et privés aux
porteurs de projets et l’encouragement des projets à potentiel export sont également parmi les leviers à actionner pour encourager la substitution aux importations et créer de l’emploi.
Rappelons que le Plan de Relance Industrielle 2021-2023, dont la « Banque de projets » est une brique phare, ambitionne de renforcer l’intégration des filières industrielles et les inscrire dans une démarche d’innovation en vue de confirmer la place industrielle du Royaume d’une part et d’améliorer la compétitivité du Maroc pour se positionner comme un partenaire international stratégique, d’autre part. Cette stratégie va favoriser la relocalisation industrielle dans un contexte où les marchés cibles favorisent la proximité dans leurs approvisionnements.

Par ailleurs, la CGEM représentée par son Président M. Chakib Alj, ainsi que les CRI représentés par leurs directeurs généraux, s’inscrivent dans la vision du plan de relance et accompagnent activement les dispositifs d’encouragement de l’investissement et de l’entrepreneuriat industriel et les actions sectorielles.
Pour sa part et afin de soutenir l’initiative de « Banque de projets », Attijariwafa bank a mis en place un dispositif complet couvrant plusieurs volets à même de répondre aux besoins des investisseurs et des industriels. Combinant les services d’une banque à la fois relationnelle et digitale pour offrir aux entreprises la meilleure expérience client, ce dispositif s’articule autour de :
• une organisation sectorielle donnant accès à des experts spécialisés pour du conseil sur mesure et une prise en charge personnalisée selon les besoins particuliers de chaque entreprise ;
• des solutions de financement des investissements matériels et immatériels adaptées aux besoins des industriels et à leurs activités et intégrant les mécanismes d’appui et de soutien mis en place par les partenaires Maroc PME et la Société Nationale de Garantie et de
Financement de l’Entreprise (ex CCG) ;
• du conseil et de l’assistance dans la réalisation des programmes d’investissement et le montage des dossiers avec des équipes dédiées.
Attijariwafa bank, en tant qu’acteur majeur dans le développement de l’économie et l’accompagnement des initiatives dédiées aux entreprises, ouvre ses portes à tout entrepreneur, marocain ou étranger, porteur d’un projet industriel pour réussir le challenge de la reprise et réitère son soutien à la « Banque de projets » qui va contribuer, sans nul doute, à renforcer la résilience du tissu industriel marocain et à relancer le marché avec un modèle économique local en substitution à l’importation.
Lien de la conférence : https://youtu.be/bj_immKwvYo

Bouton retour en haut de la page