Formation-CarrièreNewsslide

74 Éco-Écoles labellisées Pavillon Vert en 2020

133 Éco-Écoles ont candidaté au label Pavillon vert, décerné par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, dans un contexte marqué par les restrictions sanitaires liées à la Covid-19.

En ce début d’année 2021, 310 Éco-Écoles ont reçu un des trois niveaux de certification Pavillon vert. 74 hisseront le Pavillon vert. 54 autres Éco-Écoles ont reçu un certificat argent pour avoir traité deux thèmes du programme et 182 un certificat bronze pour avoir traité un thème.

Pour ces dernières, très nombreuses, elles auront la possibilité de franchir un nouveau palier au cours de l’année 2020-2021 pour obtenir en trois ans d’efforts le Pavillon vert.

La rentrée de l’année scolaire 2019-2020 avait commencé avec un réel enthousiasme puisque 328 Éco-Écoles avaient transmis leur dossier de candidature, contre 277 en 2019, soit une progression de 18,4 %. La pandémie de la Covid-19 a imposé, dès mars 2020, des restrictions sanitaires et l’enseignement à distance. Dans ce contexte, les instituteurs qui encadrent les élèves se sont considérablement mobilisés pour la mise en œuvre à distance du programme Éco-Écoles, alors que les établissements étaient fermés.

Le Centre International Hassan II de Formation à l’Environnement, bras académique de la Fondation, a mis à disposition ses outils pour effectuer les évaluations à distance, le comité régional n’ayant pas pu effectuer de visites sur le terrain avant la fin de l’année scolaire 2019-2020. Les certificats Bronze et Argent ont été attribués à distance. Le 23 décembre, les comités régionaux ont finalement pu effectuer une visite de confirmation dans les écoles candidates au label Pavillon vert.

Pour évaluer les candidatures, les membres du Jury national se sont appuyés sur les évaluations menées par les comités provinciaux et régionaux de l’environnement et du développement durable. Ces comités ont reçu une formation lors d’ateliers régionaux organisés dans les douze académies régionales par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, la Formation professionnelle, l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique. 

Le parcours qui mène au Pavillon Vert nécessite de la constance et de la persévérance. Pour obtenir le label, les Éco-Écoles doivent traiter trois thèmes prioritaires : la gestion des déchets et la rationalisation des consommations d’eau et d’énergie. Pour le renouveler, elles doivent traiter quatre autres thèmes : la préservation de la biodiversité, l’alimentation saine, la solidarité et les changements climatiques.

Pour traiter ces thèmes, le programme Éco-Écoles privilégie une approche concrète, par l’expérimentation et le travail de terrain, pour sensibiliser les écoliers à la protection de l’environnement et au développement durable.

Les élèves de l’École Ait Ialaa de Tineghir de l’Académie régionale Derâa Tafilalet ont ainsi mis en place des poubelles de tri, elles-mêmes fabriquées à partir de déchets recyclés. Ceux de l’école Al Malki de Sidi Bernoussi de l’Académie régionale de Casablanca-Settat ont réalisé les panneaux de l’éco-code du programme à partir de déchets papier. À Guercif dans l’Oriental, dans le groupe scolaire rural Sidi Fdil, les élèves ont introduit la méthode SWOT (forces, faiblesses, opportunités et menaces) pour réaliser le diagnostic environnemental de leur établissement.

Éco-Écoles est passé de 17 écoles inscrites à 2476 dans douze académies du royaume. Cela représente aujourd’hui 1 127 814 éco-écoliers de 4 et 12 ans et 38 752 enseignants sensibilisés. 

Pour mesurer l’impact de ce programme, le Centre International Hassan II de Formation à l’Environnement a lancé une étude qui s’étalera sur douze semaines. Elle étudiera les meilleures pratiques et projets de terrain des Éco-Écoles de ces quinze dernières années, et tentera d’estimer l’impact du programme Éco-Écoles sur ses différentes cibles (élèves, enseignants, directeurs, milieu associatif…). Par ailleurs, l’étude permettra de mesurer l’impact sur l’économie de ressources en eau ou en énergie, sur l’amélioration du cadre de vie, des bâtiments, sur la relation avec les partenaires de l’école et sur la pertinence pédagogique de ce programme. 

Le Centre International Hassan II de Formation à l’Environnement a lancé l’édition 2020-2021 d’Éco-Écoles toujours à distance.

Éco-Écoles et Pavillon vert, un programme international présent dans 68 pays.

Éco-Écoles est un outil pédagogique www.ecoecoles.ma, son objectif est d’inculquer aux écoliers les notions de développement durable, des comportements et modes de vie respectueux de l’environnement. C’est un programme international de la Fondation pour l’Éducation à l’Environnement (FEE), qui se propose d’éduquer et de sensibiliser les écoliers à l’environnement. Cette éducation se veut à la fois ludique et tournée vers l’action.

Chaque école suit un processus de changement en sept étapes pour amener les jeunes à mener des actions partout où ils le peuvent. Au fil du temps, ce processus débouche sur des améliorations visibles, à la fois dans les résultats de l’apprentissage et dans le comportement des élèves et des populations, et au final dans l’environnement. Les écoles décrochent, en fin de parcours, un pavillon vert.

Le programme Éco-Écoles est l’un des programmes phares de la Fondation pour l’Éducation à l’Environnement (FEE). Aujourd’hui, plus de 68 pays dans le monde l’ont adopté. Au Maroc, il a été implanté par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement en 2006 www.fm6e.org en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, la formation professionnelle, la recherche scientifique et l’enseignement supérieur. 2476 écoles y sont inscrites dont 44 % rurales et 56 % urbaines. 600 labélisées pavillon vert, 106 écoles avec un certificat argent et 262 avec un certificat bronze.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page