HightechNewsslide

Huawei va forcer les marques de smartphones 5G à lui verser 2,50 dollars par appareil

Huawei compte exiger prochainement le paiement de royalties par les constructeurs de smartphones qui exploitent ses technologies 5G brevetées. La firme de Shenzhen réclame 2,5 dollars par smartphone équipé d'une technologie 5G estampillée Huawei. La marque espère empocher jusqu'à 1,3 milliard de dollars.

Comme vous le savez probablement, la situation financière de Huawei n’est pas au mieux. En raison des sanctions commerciales décrétées par l’administration Trump, le constructeur a vu les ventes de ses smartphones s’effondrer en 2020. Ces difficultés devraient perdurer en 2021, tandis que certains analystes prévoient une chute des ventes à hauteur de 42% cette année.

Sur le terrain de la 5G, Huawei s’en sort guère mieux. De nombreux pays ont décidé d’exclure les équipements 5G Huawei, à l’instar de la Suède et du Royaume-Uni. En France, tout le matériel Huawei doit avoir disparu d’ici 2028. De fait, il est urgent pour la marque de trouver de nouvelles sources de revenues, comme le cloud, les automobile autonomes, ou encore le développement de solutions technologiques pour l’élevage de porcs et l’exploitation du charbon.

Or, on apprend ce mardi 16 mars 2021 que Huawei compte exiger prochainement le prélèvement d’une redevance auprès des fabricants de smartphones. Le principe ? Réclamer 2,5 dollars de royalties pour chaque smartphone qui utilise des technologies 5G fabriquées et brevetées par Huawei.

ENTRE 1,1 ET 1,3 MILLIARD DE BÉNÉFICES POTENTIELS

Grâce à ce processus, la firme de Shenzhen espère empocher entre 1,1 et 1,3 milliard de dollars. De quoi permettre à l’entreprise de remettre ses finances dans le vert pendant un temps. Le paiement de cette redevance sera relative aux frais de brevets et de licences émis entre 2019 et 2021 et concernant uniquement des technologies 5G.

Il faut préciser que cette pratique n’est pas nouvelle. Nokia, Ericsson et Qualcomm réclament eux aussi des royalties aux constructeurs pour chaque smartphone qui embarque l’une de leurs technologies. D’ailleurs et afin de motiver les fabricants à se fournir chez Huawei, l’entreprise chinoise a précisé que ces prix étaient inférieurs à ceux pratiqués par ses concurrents.

Il est vrai que Nokia facture 3€ par smartphone, tandis qu’Ericsson demande entre 3 et 5 dollars par appareil. Comme le précise GreyB, un cabinet d’étude américain, 18,3% des familles de brevets 5G de Huawei sont des SEP (des brevets essentiels à une norme, en l’occurrence la 5G) en cours d’utilisation. Huawei a donc parfaitement raison de réclamer ces royalties.

Source : Cnet

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page