NewsService publicslide

CIMR: hausse du nombre des affiliés de 4,89%

Le nombre des affiliés à la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraite (CIMR) a atteint un effectif global de 733.843 au titre de l’année 2020, en progression de 4,89% par rapport à 2019.

Cet effectif est réparti entre actifs cotisants (379.879) et ayants droit (353.964), précise la CIMR dans un communiqué, ajoutant que l’année écoulée a enregistré 374 nouveaux adhérents au profit de 5.536 affiliés.

S’agissant du nombre d’actifs cotisants, il a ainsi augmenté de 1,17%, fait savoir la même source, ajoutant qu’en 2019, 185.753 personnes ont bénéficié d’une prestation de la part de la CIMR.

Quant aux provisions techniques (réserve de prévoyance plus provision mathématique relative à la capitalisation et aux prestations échues et non payées), elles se sont élevées à plus de 67 milliards de dirhams (MMDH), en progression de 7,7% par rapport à l’année 2019.

En revanche, la CIMR a réalisé un excèdent d’exploitation de 4,762 MMDH en 2020, en repli de 23,5%.

De leur côté, les produits du patrimoine et plus-values, nets des charges, des pertes et des dotations et reprises sur provisions pour dépréciation de titres, se sont élevés à 2,23 MMDH, enregistrant une baisse de 39%. Le portefeuille CIMR est ainsi estimé, au 31 décembre 2020, à près de 74,43 MMDH en valeur de marché.

Par ailleurs, la Caisse a souligné que l’année 2020, rythmée par la crise sanitaire du nouveau coronavirus (Covid-19), a engendré de fortes répercussions dans de nombreux secteurs d’activité et sur de nombreuses institutions.

A cet effet, les impacts de cette crise identifiés pour la CIMR se manifesteront principalement à travers la réduction des contributions du fait de la baisse de l’emploi, des suspensions temporaires des adhésions, ainsi que la baisse des revenus financiers survenue suite au report et à l’étalement du paiement des contributions et le provisionnement des participations à la suite de l’effondrement du marché financier.

Face à cette crise inédite et afin d’accomplir son rôle économique et social, la Caisse n’a ménagé aucun effort pour activer ses plans de continuité des activités afin de servir ses clients au mieux et dans les meilleures conditions possibles. Elle a continué à suivre de près et à évaluer la situation au fur et à mesure de son évolution en leur fournissant le soutien et l’accompagnement nécessaires pour dépasser cette épreuve.

Ainsi, la CIMR a mis en place certaines mesures, en soutien à ses adhérents les plus exposés aux conséquences de la crise du Covid-19, en leur offrant la possibilité de reporter et d’étaler le paiement des contributions pour ceux dont le chiffre d’affaires trimestriel relatif à l’exercice 2020 a connu une baisse de plus de 25%, ou de suspendre pour les adhérents qui le souhaitent l’adhésion sur le ou les trimestres de l’exercice 2020 dont le chiffre d’affaires a connu une baisse de plus de 60%.

Sur le même registre, la Caisse a continué à soutenir ses allocataires durant la pandémie en procédant aux versements des pensions sans obligation d’activation de leur carte Rahati, ni production de certificats de vie.

Au volet de la pérennité, la CIMR explique que la projection du fonds de prévoyance réalisée dans le cadre du bilan actuariel répond aux deux critères de pérennité fixés par la charte de pilotage. Le fonds est ainsi constamment positif sur la durée de projection et la courbe de projection est ascendante en fin de période de projection.

De même, la Caisse respecte les critères de pérennité fixés par la Loi 64-12 ainsi que par la Circulaire du Président de l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) du 04 Mars 2019 relative au contrôle des organismes de retraite de droit privé.

Source: MAP

Un commentaire

  1. La gym des chiffres et statistiques peut demontrer la these et l antithese les chiffres sous la torture avouent ce qu’on veux
    Mais si tous est bonpourquoi la revalorisation aussi faible n a pas eu lieu en 2020 contrairement aux autres caisses aussi bien au Maroc que dans le reste du monde

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page