Food-BoissonsNewsslide

Le sans gluten, loin d’être un effet de mode

A l’occasion de la Journée mondiale de la maladie cœliaque qui se tenait ce week-end, Because Gus, le média des sans gluten, a dévoilé la nouvelle édition de son baromètre annuel 2021 avec le soutien du Secteur Diététique et de l’Association Française des Intolérants au Gluten (AFDIAG). « En 2021, les idées reçues sur le gluten et le régime sans gluten …

A l’occasion de la Journée mondiale de la maladie cœliaque qui se tenait ce week-end, Because Gus, le média des sans gluten, a dévoilé la nouvelle édition de son baromètre annuel 2021 avec le soutien du Secteur Diététique et de l’Association Française des Intolérants au Gluten (AFDIAG). « En 2021, les idées reçues sur le gluten et le régime sans gluten restent très répandues » annonce Because Gus, « Pourtant, 24% de la population française est concernée par le sans gluten, rapporte le baromètre de Because Gus. 8% ont adopté ce régime et 16% ont un proche concerné. Le passage au sans gluten est d’ailleurs bien souvent partagé par les proches puisqu’au sein de leur foyer, 72% des sans gluten partagent le même plat à table. D’après le baromètre, 63% des sans gluten sont des femmes. Elles sont d’ailleurs les plus visibles sur les réseaux sociaux notamment, supports de partage d’expérience et de recettes».

L’une des principales idées reçues est que le sans gluten ne serait qu’un effet de mode. Ce qui est bien éloigné de la réalité puisque dans 94% des cas, les sans gluten le sont par contrainte. Parmi eux : 45% sont sensibles au gluten (ou hypersensibles non-cœliaques), 19% arrêtent le gluten pour soulager une autre maladie auto-immune ou digestive, 13% sont intolérants au gluten (ce sont les cœliaques), 10% sont allergiques au blé, 7% arrêtent le gluten pour manger comme un membre du foyer afin de limiter les contaminations croisées et traces possibles de gluten.

Les difficultés des consommateurs sans-gluten pendant la pandémie

La pandémie de Covid 19 a bouleversé nos vies en 2020 et modifié nos habitudes de consommation. Les sans gluten n’ont pas été épargnés. 43% d’entre eux confient avoir eu des difficultés à trouver des produits adaptés pendant le 1er confinement en mars 2020. Pourtant, ils sont toujours autant à acheter des produits sans gluten, soit 98%. Mais ils sont désormais plus nombreux à se tourner vers le e-commerce pour se procurer les produits spécifiquement adaptés à leur régime : 11% des sans gluten en 2021 contre seulement 7% en 2019. De plus, 1 personne interrogée sur 2 affirme cuisiner davantage depuis la crise sanitaire. 46% ont ainsi débuté la pâtisserie sans gluten l’année écoulée tandis que 60% ont augmenté la fréquence des pâtisseries sans gluten faites-maison.

«La relation aux professionnels de santé des sans gluten reste complexe. 55% des personnes interrogées annoncent faire plus confiance aux marques spécialisées qu’à leur médecin pour s’informer sur le sans gluten. Seule une sur deux a informé son médecin traitant de ce régime alors que 83% d’entre elles en parlent à leurs proches. La méconnaissance sur la maladie cœliaque reste un vrai problème dans le diagnostic et l’accompagnement de cette maladie auto-immune», conclut le baromètre. Ainsi 28% des sans gluten ont adopté ce régime sans passer de test sur les conseils d’un professionnel de santé. Il s’agit d’une véritable erreur car, une fois le régime sans gluten adopté, il n’est plus possible de diagnostiquer la maladie cœliaque et d’assurer le suivi médical nécessaire.

(Source : Baromètre Because Gus)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page