NewsService publicslide

Etat d’urgence sanitaire: de nombreuses mesures d’allègement en vue

Les pouvoirs publics comptent élargir l’allègement des restrictions sanitaires en autorisant certaines activités et en repoussant le couvre-feu nocturne au-delà de 23 heures. Il est prévu, aussi, l’adoption d’un livret de vaccination pour le déplacement entre les villes.

Les pouvoirs publics auraient décidé d’alléger davantage les restrictions sanitaires au niveau national comme celles relatives aux déplacements entre les villes et d’autres activités comme les organisateurs de fêtes, les traiteurs et autres. Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition de ce jeudi 27 mai, qu’il est prévu de repousser le couvre-feu au-delà de 23 heures avec le lancement de la saison touristique et de l’opération «Marhaba» après l’ouverture des frontières avec plusieurs pays.

Des sources autorisées indiquent que cet allègement survient suite à l’amélioration de la situation épidémiologique dans le Royaume avec la baisse des contaminations, des cas admis en réanimation et des décès.  C’est dire que les indicateurs sont au vert surtout après l’accélération du rythme de la vaccination qui touche actuellement les personnes âgées de 40 ans.

Les mêmes sources indiquent que la situation est rassurante surtout après la vaccination des catégories précaires, des personnes âgées et les fonctionnaires des premiers rangs. Du coup, les pouvoirs publics s’apprêtent alléger les mesures restrictives tels les déplacements vers l’étranger et l’ouverture des aéroports notamment avec les pays qui connaissent une situation épidémiologique stable.

Le quotidien Al Massae rapporte qu’une commission ministérielle serait en train d’étudier l’adoption d’un livret médical de vaccination pour se déplacer à l’intérieur du Royaume. Mais la décision ne sera prise qu’une fois que les personnes âgées de 30 ans seront vaccinées ainsi que les retardataires de plusieurs catégories d’âges qui n’ont pas encore reçu d’injection. Les mêmes sources soulignent que les autorités temporisent afin de protéger la sécurité sanitaire des citoyens surtout après la propagation des variants anglais et indien du covid-19.

Une réunion entre le ministère de l’Intérieur et celui de la Santé est toutefois prévue, afin d’alléger les restrictions sanitaires en vigueur, sachant que l’adoption d’un certificat de vaccination ne serait effective qu’après la concertation avec la commission scientifique chargée de la gestion de la pandémie et celle qui supervise l’opération de la vaccination.

Source: Le360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page