Finances-CréditNewsslide

Les banques marocaines rayonnent en Afrique

La politique d’expansion et de diversification de sources de revenus des banques marocaines en Afrique s’est accélérée ces dernières années, fait savoir CDG Capital dans une note récente. Les grands groupes se sont ainsi déployés dans une vingtaine de pays du continent.

Dans sa note intitulée « Outlook 2021: vers une consolidation du marché actions, CDG Capital Insight note que le secteur bancaire africain devrait continuer à offrir un potentiel important.

L’ouverture à l’international des grands groupes marocains se traduit par une présence dans plus de 20 pays. « Cette politique d’expansion a permis d’augmenter la part de l’activité des banques à l’international dans les principaux agrégats des groupes Attijariwafa Bank, Banque populaire et BMCE. En effet, celle-ci ressort à 34,5% du RNPG (Résultat net part du groupe, Ndlr) en moyenne sur les trois dernières années”.

CDG 2

 

Poids des principales filiales africaines dans le PNB international par banque à fin 2020.

© Copyright : CDG Capital Insight

« Les perspectives économiques sont prometteuses globalement, les taux de pénétration restent très bas et les niveaux de rentabilité sont assez élevés. Toutefois, nos banques marocaines évoluent dans un environnement des affaires encore instable et qui présente un ensemble de risques liés principalement à la fragilité des cadres réglementaires en vigueur, au coût élevé du risque et au renforcement des pressions concurrentielles », souligne CDG Capital Insight.

 

 

CDG 1

 

Evolution de la part de l’international dans les résultats des groupes ATW, BCP et BOA.

© Copyright : CDG Capital Insight

L’année 2020 a été façonnée par la pandémie du Covid-19 qui a affecté le système bancaire, notamment à travers l’accélération des créances en souffrance, les tensions sur les liquidités ou encore le ralentissement de la distribution des crédits, selon CDG Capital Insight.

Ceci s’est traduit au niveau des réalisations des banques cotées par une forte baisse des résultats due à une hausse importante du coût du risque et à l’impact de la contribution des banques au Fonds Covid-19.

Source: Le 360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page