Finances-CréditNewsslide

Conférence annuelle de l’ASEA : La Bourse de Casablanca place la relance économique au cœur du débat

Dans le cadre des travaux de la conférence annuelle de l’African Securities Exchanges Association (ASEA), qui se tient en ligne les 24 et 25 novembre, la Bourse de Casablanca crée le débat sur le Rôle des marchés financiers dans la relance et la croissance économique de l’Afrique. Au programme, une plénière et cinq panels. Détails !

Placée sous le thème « Les marchés financiers, moteurs essentiels de l’émergence de l’Afrique», cette 24ème édition des Conférences annuelles de l’ASEA, abritée par la Bourse de Casablanca, promet un agenda riche avec à la clé la participation d’éminents intervenants internationaux.

Les travaux de la conférence ambitionnent, à travers différents panels, de donner des réponses à de multiples questions stratégiques relatives au développement des marchés financiers africains en particulier et à la croissance économique du continent en général.

Comment accélérer le développement des marchés financiers en Afrique ? Quels enjeux et défis de financement à l’épreuve du changement climatique ? Comment anticiper l’avenir des technologies disruptives ? … sont parmi les problématiques qui seront traitées durant la première journée de la conférence, qui se tient en ligne à partir de la Bourse de Casablanca. Ce n’est pas tout. La présentation d’un important rapport de l’IFC sur : «Les entreprises publiques dans les économies émergentes et en développement – Leçons tirées de 30 ans de succès et d’échecs» est à l’ordre du jour.

La journée du 25 novembre, quant à elle, mettra la lumière sur le projet de liaison des bourses africaines dans le cadre de l’intégration des marchés du continent, le financement mixte, le financement des PME et l’investissement d’impact. Il est à noter que c’est pendant cette deuxième journée que sera présenté le rapport de l’ASEA sur le développement durable.

Les panels seront animés par une trentaine d’experts internationaux venant de différents pays du monde tels que le Royaume Unis, les Etats Unis d’Amérique, l’Afrique du Sud, l’Arabie Saoudite, le Botswana, le Cameroun, l’Egypte, les Emirats Arabes Unis, Maurice, le Kenya, le Maroc, le Nigeria, le Sénégal et le Togo.

Pour assister à la Conférence, la Bourse de Casablanca a mis en place une interface digitale dédiée accessible via l’url : www.aseaconference.ma.

L’African Securities Exchanges Association (ASEA) est la première association des bourses de valeurs mobilières en Afrique qui a pour objectif de développer les bourses membres et fournir une plateforme de mise en réseau.

L’ASEA a été créée en 1993 et travaille en étroite collaboration avec ses membres afin de libérer le potentiel des marchés financiers africains et des économies africaines en :

o   améliorant la visibilité de ses membres au niveau international pour attirer les flux de capitaux vers les marchés de capitaux africains ;

o   étant un portail d’information faisant autorité sur les marchés publics africains et en fournissant des statistiques et des informations agrégées sur les bourses africaines ;

o   étant une voix puissante de lobbying et de plaidoyer pour les Bourses membres ;

o   promouvant le développement du marché parmi les Bourses membres ;

o   promouvant le renforcement des capacités et la formation des Bourses membres ;

o   en initiant des alliances stratégiques au nom de ses bourses membres.

Vision : Un marché financier africain dynamique avec un ratio moyen capitalisation boursière/PIB de 123% d’ici 2023.

Mission : Engager les écosystèmes des marchés de capitaux africains afin de favoriser la mobilisation des capitaux, de promouvoir la durabilité et d’améliorer l’inclusion financière au profit du développement économique de l’Afrique.

La Bourse de Casablanca a été créée en 1929. Elle exerce sous la tutelle du Ministère de l’Economie et des Finances dans le cadre d’un cahier des charges et a pour mission d’enrichir de manière continue l’offre de produits et services, de développer et de déployer une stratégie globale commune aux différentes composantes du marché boursier, d’en développer l’infrastructure, de contribuer à son développement et de gérer des entités consécutives de l’infrastructure relevant de la Holding. La Bourse de Casablanca se positionne parmi les principales places en Afrique. A fin septembre 2021, la capitalisation s’est établie à 677,2 milliards MAD. Depuis quelques années, la Bourse de Casablanca a renforcé son ouverture sur les places financières africaines, ainsi que ses relations avec les opérateurs du continent. Elle est membre actif de l’African Securities Exchanges Association et en a assuré la présidence pendant près de 2 ans.

Source: Communiqué officiel

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page