NewsService publicslide

L’AMITH ambitionne de « réinventer le textile marocain »

Dans le cadre de sa nouvelle stratégie “Dayem Morcco”, l’Amith ambitionne d’habiller les Marocains avec des marques marocaines. Cet article est une revue de presse de l’hebdomadaire La Vie Éco.

L’association marocaine des industries du textile et de l’habillement (Amith), a dévoilé la semain dernière sa nouvelle stratégie: Textile 2035, »Dayem Morocco ». Un choix qui « fait référence à la durabilité non seulement dans sa dimension environnementale, mais aussi sociale et économique », explique Fatima Zahra Alaoui, directrice générale de l’association dans les colonnes de La Vie Eco dans sa livraison hebdomadaire.

Pour les professionnels sondés par l’hebdomadaire, la nouvelle stratégie « Dayem Morocco » permettra au secteur de faire face aux mutations du marchés international. Car le textile national doit profiter des opportunités actuelles pour se positionner sur de nouveaux débouchés comme la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

Par opportunités, les professionnels font référence aux nombreuses difficultés que connaissent les pays asiatiques, en particulier la Chine qui s’est concentrée sur son marché domestique, explique La Vie Éco.

Pour tirer son épingle du jeu, le Maroc doit s’inspirer de plusieurs business-model qui ont fait leur preuve comme le Portugal, le Bangladesh qui est le 2e exportateur vers l’UE, la Turquie qui enregistre une croissance continue et le Vietnam qui est devenu le deuxième exportateur mondial, préconise l’Amith dans le cadre de sa nouvelle stratégie validée par le ministère de tutelle.

La recette ? Miser sur la restructuration de la filière amont, l’innovation, la formation, la compétitivité des coûts et la facilitation de l’accès préférentiel aux marchés et à la matière première.

Dans les colonnes de La Vie Éco, la directrice de l’Amith Fatima Zahra Alaoui s’explique que « le Maroc doi, à l’instar de ces pays, être armé pour répondre aux nouvelles donnes du marché international, notamment le boom de l’e-commerce qui a été accéléré par la crise sanitaire, les nouvelles tendances du prêt-à-porter, notamment une mode plus écoresponsable et l’émergence de nouvelles matières et du recyclage».

Dans ce sens, la nouvelle vision de l’Amith ambitionne de réaliser un chiffre d’affaires de 60 milliards de dirhams à l’export et 60% de production en co-traitance et en produit fini. Autre ambition de Dayem Morocco: réaliser 20% des exportations sur les nouveaux marchés de l’Amérique du Nord et de l’Europe du Nord.

Pour ce faire, la nouvelle vision de l’Amith repose sur dix commandements, allant de la création des emplois à la formation, en passant par l’innovation et le digital. Parmi ces commandements, “Développons la Morccan Touch”. Celui-ci est pensé pour habiller les Marocains avec des marques marocaines.

Source: Le 360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page