HightechNewsService publicslide

Droits des consommateurs : pour une finance numérique équitable

La finance numérique constitue un marché à potentiel énorme, mais dont l’évolution est spécifiquement tributaire de la confiance bâtie par le consommateur dans les différents produits qu’elle offre.

Si les défenseurs des consommateurs reconnaissent le vaste potentiel de la finance numérique pour créer des opportunités pour tous, les services financiers numériques, eux, ont créé de nouveaux risques tout en exacerbant ceux traditionnels, pouvant ainsi conduire à des résultats insatisfaisants voire même injustes pour les consommateurs. Et tout porte à croire que ces risques ont augmenté ces dernières années.

Dans ce sens, les différents groupes de défense des droits des consommateurs appellent, à l’occasion de la Journée mondiale des droits des consommateurs, à une finance numérique équitable. Selon eux, l’évolution rapide des services financiers numériques démontre la nécessité d’approches réglementaires innovantes et de services et produits financiers numériques centrés sur la protection et la responsabilisation des consommateurs.

Approché par la MAP, Ouadie Madih, président de la Fédération nationale des associations du consommateur au Maroc (FNAC), a affirmé que la fédération se joint à Consumers International et à ses 200 organisations membres à travers le monde pour sensibiliser les consommateurs du monde entier à la finance numérique équitable.

La journée mondiale des droits des consommateurs se veut une occasion pour appeler les entreprises, les gouvernements et les décisionnaires politiques à s’assurer que la finance numérique est inclusive, en assurant un accès pour tous, et sûre, en atténuant les dommages causés par les escroqueries, la fraude et l’hameçonnage dans ce domaine, a fait savoir M. Madih.

Il s’agit également de s’assurer que cette finance numérique est confidentielle et protectrice des données, mais aussi durable dans le sens où elle garantit des produits financiers numériques écologiques et socialement responsables, a-t-il dit.

Les technologies numériques remodèlent partout les paiements, les prêts, l’assurance et la gestion de patrimoine, devenant un outil clé pour les consommateurs de services financiers, a-t-il souligné, citant l’exemple des consommateurs des services bancaires numériques qui devraient dépasser, d’ici 2024, les 3,6 milliards.

D’après M. Madih, la proportion de propriétaires de comptes utilisant des transactions numériques est passée de 57% en 2014 à 70% en 2017 dans les pays en développement, faisant observer que davantage d’entreprises créent des produits financiers numériques basés sur la technologie pour répondre à ces demandes et 39% des entreprises font de l’adoption des Fintech une priorité élevée.

Il a, en outre, évoqué le volet réglementaire en matière de protection du consommateur, relevant que la mise en place d’un code de consommation est actuellement souhaitée voire même nécessaire.

D’après lui, les lois interpellent le législateur et les pouvoirs publics de mettre en place un code de consommation qui rassemble toutes les lois et les secteurs afin de veiller à sauvegarder les intérêts des consommateurs. Il s’agit de mettre en place un code de consommation qui répond aux exigences des nouvelles pratiques et aux nouvelles habitudes du consommateur dans un contexte où la digitalisation avance à grand pas et où les lois doivent suivre.

M. Madih a aussi insisté sur l’importance de la protection du consommateur dans ce contexte actuel marqué par la hausse des prix à l’échelle internationale, le considérant comme acteur principal dans le développement des économies des nations.

Chaque année au 15 mars, les groupes de défense des droits des consommateurs se réunissent pour mettre en lumière un problème urgent auquel sont confrontés les consommateurs du monde entier. Cette année le thème choisi « La finance numérique équitable » est une occasion pour le mouvement mondial des consommateurs pour exploiter les opportunités des produits financiers numériques émergents, en soulignant ce que signifie la finance numérique équitable pour le consommateur de tous les jours.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page