Bonnes AffairesMaison FamilleMode-BeautéNewsslide

Mode: Quand la fashion séduit les Marocains en Ramadan

L’industrie de la mode séduit de plus en plus les Marocains, femmes et hommes, qui profitent du Ramadan pour s’offrir les collections conçues spécialement pour le mois sacré.

Création de lignes spéciales pour le « Holy month », adaptation de certains modèles pour qu’ils deviennent « pudiques », ajout de quelques touches traditionnelles, l’industrie de la mode s’adapte parfaitement pour mieux coller à ce mois du jeûne.

Mois consacré à la purification au sens physique et spirituel, le Ramadan revêt aussi une facette festive le soir, en particulier quand la famille et les amis se réunissent pour la rupture du jeûne et beaucoup de personnes en profitent pour arborer des tenues plus adaptées à cette ambiance spéciale.

« La fashion +musulmane+ est désormais un marché très porteur et très tendance actuellement », a indiqué à la MAP, Majda El Abboubi, styliste modéliste, relevant que celle-ci est devenue un eldorado pour les grandes griffes des marques et firmes internationales.

Beaucoup de femmes et même des hommes musulmans à travers le monde sont devenus passionnés de cette « fashion musulmane » sous l’influence particulière des réseaux sociaux et des instagrameuses, qui ne cessent de faire de la publicité pendant ce mois sur les nouvelles collections spéciales Ramadan.

Selon la spécialiste de l’industrie de la création, l’évolution de cette tendance est très palpable sur les réseaux sociaux ces dernières années. Et de noter que le monde musulman représente un enjeu économique et financier capital pour le secteur de la mode, même pour les marques européennes et américaines les plus cotées.

Ainsi, les créateurs marocains et internationaux se lancent sur le segment de la mode ramadanesque et s’engouffrent de plus en plus dans ce créneau, a dit Mme El Abboubi, faisant remarquer que les « collections ramadan » proposées sont composées généralement de tenues de soirée pour le « Iftar » et le « Shoor », qui parfois sont considérées comme trop « glamour » par certains et pas toujours portables dans d’autres occasions.

Elle a en outre souligné qu’Internet a permis de démocratiser la vente en ligne des marques locales et internationales, et qui ne cessent de sponsoriser leurs campagnes publicitaires pendant ce mois sacré et de se rapprocher ainsi des clients.

« Le web a permis aussi à la clientèle d’exprimer son avis instantané sur les collections, et celle insatisfaite de faire des réclamations, mais aussi à une communauté de se développer », a fait valoir Mme El Abboubi.

Jamila (34 ans), une passionnée de la mode, a confié à la MAP qu’avant même que le mois du jeûne débute, elle tient à consulter les sites de ses marques préférées pour voir à quoi ressemblent les collections ramadanesques. « Pour moi, porter de nouveaux habits pendant ce mois sacré et même le jour de l’Eid est un signe d’accueil et de gaieté », a-t-elle avancé.

Or cette femme voilée reproche à certaines marques de ne cibler qu’une seule catégorie de femmes. « Avec des modèles et des coupes qui perpétuent une certaine image ‘old-fashioned’ de la mode, les créateurs échouent souvent à intégrer les différents styles des femmes musulmanes à travers le monde, avec leurs différentes cultures, qu’ils sont censés cibler », a-t-elle dit à cet effet.

Des robes mi-longues ou longues, des turbans simples ou pailletés, des kimonos sobres ou multicolores, des robe-pantalon avec ou sans manches, avec ou sans touches traditionnelles… les styles ne se singularisent que pour aboutir à la diversité, a estimé Jamila, faisant savoir que les femmes investissent dans une garde robe qu’elles peuvent garder longtemps.

Le religieux et le chic ne sont pas en opposition binaire, et donc pas très difficile à faire coexister. Les femmes musulmanes se distinguent en effet, à travers le monde, par leur élégance, leur authenticité et leurs styles tendances !

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page