Non classé

Variole du singe : le ministère de la santé prend les devants

Après la découverte de la variole du singe en Grande-Bretagne, au Portugal et en Espagne avec plusieurs cas suspects chez des humains, le ministère de la Santé et de la Protection sociale a mis en place une approche anticipative. D’où vient ce virus? Les détails dans cette revue de presse tirée du quotidien Al Akhbar.

Découvert dernièrement en Grande-Bretagne avant d’apparaître au Portugal, en Espagne et en France, le virus de la variole du singe a provoqué des alertes sanitaires au Maroc. En effet, le ministère de la Santé et de la protection sociale vient de mettre en place un plan de veille et d’alerte sanitaire afin d’anticiper et de protéger la population.

D’après le quotidien Al Akhbar, qui se penche sur ce sujet dans son édition du week-end des 21 et 22 mai, la Direction de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies coordonne avec les directions régionales du ministère de la Santé afin d’installer une veille. L’objectif est d’éviter toute contamination en provenance des pays européens, surtout avec l’approche de l’opération «Marhaba 2022», dont les préparatifs ont été déjà lancés.

Cette variole, indique le quotidien, «demeure rare et peu contagieuse entre humains et se guérit généralement d’elle-même en quelques semaines». Mais les alertes sanitaires ont été déclenchées dans les pays touchés. Les symptômes de cette maladie virale, poursuit la même source, s’articulent notamment autour de «la fièvre, mal de tête, douleurs musculaires, mal de dos et fatigue».

Plusieurs pays, où sont installés des ressortissants marocains, ont enregistré des cas confirmés et d’autres suspects. Ce qui explique la vigilance et le plan de veille mis en place par le ministère de la Santé et de la protection sociale afin de contrer cette maladie infectieuse. Ce virus, ajoute enfin le quotidien, n’a pas de frontières.

Après l’Europe, des cas ont été identifiés au Canada, fait savoir le quotidien. Plusieurs personnes sont sous contrôle, notamment au Québec, après la découverte de deux infections confirmées. Il faut dire qu’en quelques jours, cette maladie virale a touché plusieurs pays. Ce qui a interpellé les services sanitaires de par le monde.

Source: Le 360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page