Finances-CréditFood-BoissonsNewsslide

Consommation: les chiffres HCP confirment l’explosion des prix!

Théoriquement, le panier de l’IPC du HCP est conçu de façon à ce qu’il ne puisse pas refléter d’une manière inquiétante l’évolution des prix. Mais, les dernières hausses sont tellement importantes que même la très sophistiquée ingénierie de l’IPC n’y peut rien. Ainsi, pour les chiffres de mai 2022, l’indice HCP indique une hausse des prix, en glissement annuel, de +5,9%. Elle est encore plus importante si on prend l’alimentaire isolément: +8,4%! Et si l’on prend quelques produits stratégiques, on a +14% pour la santé et les transports par exemple!

Et même si l’on se limite au seul mois de mai pour lequel le HCP indique une légère hausse des prix de 0,3% par rapport à avril, on tomber sur une explosion de 8,5% des huiles et graisses par exemple.

Dans le détail, le HCP note donc une hausse de 0,3% par rapport au mois précédent. Cette variation est le résultat de la hausse de 0,6% de l’indice des produits non alimentaires et de la baisse de 0,2% de l’indice des produits alimentaires.

Les baisses des produits alimentaires observées entre avril et mai 2022 concernent principalement les «Légumes» avec 8,0%, les «Fruits» avec 6,0%, les «Poissons et fruits de mer» avec 5,6% et le «Lait, fromage et oeufs» avec 0,3%. En revanche, les prix ont augmenté de 8,5% pour les «Huiles et graisses», de 2,3% pour les «Viandes» et de 0,7% pour le «Pain et céréales». Pour les produits non alimentaires, la hausse a concerné principalement les prix des «Carburants» avec 3,0%.

Les hausses les plus importantes de l’IPC ont été enregistrées à Marrakech avec 0,8%, à Kénitra avec 0,6%, à Agadir, Casablanca, Oujda, Rabat et Settat avec 0,5%, à Meknès avec 0,4%. En revanche, des baisses ont été enregistrées à Dakhla avec 1,5%, à Fès avec 1,2%, à Safi avec 0,6%, à Laâyoune avec 0,5%, à Al-Hoceima avec 0,3% et à Guelmim avec 0,2%.

Comparé au même mois de l’année précédente, l’indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 5,9% au cours du mois de mai 2022 conséquence de la hausse de l’indice des produits alimentaires de 8,4% et de celui des produits non alimentaires de 4,1%. Pour les produits non alimentaires, les variations vont d’une hausse de 0,1% pour la «Communication» et la «Santé» à 14,0% pour  le «Transport».

Dans ces conditions, l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois de mai 2022 une hausse de 1,2%  par rapport au mois d’avril 2022 et de 5,6% par rapport au mois de mai 2021.

 

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page