Finances-CréditNewsService publicslide

Tenue du Conseil de Surveillance du Groupe Al Omrane

Le Conseil de Surveillance du Groupe Al Omrane s’est tenu, mercredi à Rabat, sous la Présidence de Fatima Ezzahra El Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville et Vice-Présidente du Conseil de surveillance du Holding Al Omrane, pour apprécier le bilan de l’année 2021 et le plan d’action pour 2022.

Lors de son mot d’ouverture, Mme El Mansouri a déclaré que « le secteur de l’habitat est un secteur stratégique qui bénéficie de la Haute Sollicitude Royale et renforcé également par la Constitution 2011 qui a érigé le droit des citoyens à un logement décent au même titre que leurs droits à la santé, à l’emploi et à l’éducation », indique un communiqué d’Al Omrane.

Et de poursuivre: « Sa contribution au niveau social et économique est d’une grande importance qui a montré sa résilience, durant cette conjoncture difficile qui nous oblige à mettre en place un plan de relance. Nous lancerons bientôt un dialogue national et régional afin de mettre en place un nouveau produit de logements pour toutes les couches sociales en priorisant les personnes vulnérables et la classe moyenne ».

Mme El Mansouri a également fait savoir que le Groupe Al Omrane a fait preuve de résilience et a investi 4,48 milliards de dirhams (MMDH) et réalisé 4,1 MMDH de chiffres d’affaires.

En effet, en dépit d’une année 2021 qui continuait de souffrir des effets persistants de la crise sanitaire, le Groupe a pu en limiter les effets, grâce à la poursuite de la mise en œuvre de son plan de relance d’activités initié une année plus tôt, et l’appui de ses partenaires institutionnels.

En application des Hautes Orientations Royales pour la relance et le soutien de l’économie nationale, et des politiques gouvernementales mises en œuvre à cet effet, le Groupe Al Omrane s’est engagé rapidement aux côtés du ministère de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville et des acteurs territoriaux, sur le redémarrage des chantiers, en prenant toutes les mesures nécessaires pour maintenir les efforts de leur dynamisation, et soutenir ses différents prestataires de services, entreprises, partenaires économiques et acteurs de son écosystème.

C’est ainsi que le Groupe a pu être en phase avec les niveaux de performance prévus pour 2021.

Le Conseil de Surveillance est dans ce cadre revenu sur les résultats du Groupe pour l’année 2021 qu’il a jugé positifs, particulièrement dans cette conjoncture spéciale que traverse le pays, et appelé le Groupe à poursuivre son engagement avec la même détermination pour l’année en cours. Après discussion, le Conseil a également validé les budgets 2022 du Groupe et ses plans d’actions 2022 et tri-annaux.

Lors des travaux du Conseil, ce dernier a noté avec satisfaction les avancées significatives enregistrées dans les divers chantiers de réformes engagées par Al Omrane, que ça soit au niveau stratégique, ou de modernisation des pratiques de gestion, ou encore de l’utilisation de la digitalisation comme support à la simplification des procédures, de proximité du client, prestataires ou partenaires institutionnels.

Le Conseil a noté également avec grand intérêt les développements enregistrés par le Groupe dans son engagement dans les domaines de la durabilité et de la responsabilité sociétale et environnementale, appelant à maintenir cette dynamique. Des efforts qui ont valu d’ailleurs au Groupe des distinctions remarquables comme le Prix Hassan II pour l’Environnement et le Trophée Label RSE-CGEM.

S’adressant aux membres du Conseil de Surveillance, tout en remerciant les multiples acteurs publics et institutionnels centraux et territoriaux pour l’appui qu’ils apportent au bras armé de l’Etat, Mme El Mansouri a souligné: « Votre présence, aujourd’hui, est importante afin de développer davantage de convergence pour la bonne exécution des projets que le Groupe Al Omrane conduit pour une meilleure satisfaction des citoyens bénéficiaires ».

Pour ce qui est de l’année 2021, Badre Kanouni, Président du Directoire du Groupe Al Omrane, a indiqué que le Groupe a pu réaliser une progression de 24% au niveau de son chiffre d’affaires qui s’est situé à 4,1 MMDH. L’investissement mobilisé a atteint 4,48 MMDH, permettant ainsi de mettre en chantier 18.769 unités et d’en achever 20.373 en propre et avec les partenaires.

Au niveau des activités de restructuration et de mise à niveau urbaines, les travaux ont profité à 96.173 familles au niveau des achèvements et 79.146 familles pour les mises en chantier.

Concernant le Plan d’action pour l’année 2022, M. Kanouni a souligné que malgré le contexte sanitaire qui perdure, le Groupe prévoit un chiffre d’affaires en progression à 4,25 MMDH, de même pour les investissements qui devraient atteindre 4,54 MMDH.

Ces derniers permettront la programmation de la mise en chantier de 18.581 unités de production nouvelle en propre et avec les partenaires et de 60.864 unités de mise à niveau urbaine. Pour l’achèvement, ce sont 22.818 unités de production nouvelle qui seront réalisées et 80.211 unités de mise à niveau urbaine.

Ont pris part à cette réunion, les membres du Conseil de Surveillance, notamment Nizar Baraka, ministre de l’Equipement et de l’Eau, Leila Benali, ministre de la Transition Energétique et du Développement Durable, Awatif Hayar, ministre de la Solidarité, de l’Insertion Sociale et de la Famille, Abdellatif Zaghnoun, Directeur Général de la CDG, Dounia Taarji, Présidente du Fond Hassan II, Abderrahmane Semmar, Directeur des Entreprises Publiques et de la Privatisation, ainsi que Khalid Safir, Wali, Directeur Général des Collectivités Territoriales, et plusieurs représentants des Départements concernés.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page