Finances-CréditNewsService publicslide

Le Conseil de la Concurrence permet d’offrir les meilleures conditions de concurrence et de compétitivité de l’entreprise

Le Conseil de la Concurrence permet d’offrir les meilleures conditions de concurrence aux citoyens et de renforcer la compétitivité de l’entreprise et d’éviter les ententes aux dépens du marché, a souligné mercredi à Marrakech, le ministre de l’Industrie et du Commerce, M. Ryad Mezzour.

“Le Conseil de la Concurrence représente un appareil clé dans l’économie de notre pays car il ne peut y avoir d’économie forte et une économie de marché performante sans une régulation et des régulateurs forts”, a expliqué M. Mezzour lors d’une Conférence internationale sur le thème “la transformation digitale: entre régulation et compétitivité”.

Le ministre qui intervenait par visioconférence, a indiqué que la régulation de l’économie permet de contrôler les évolutions du marché et d’éviter les abus de position et les exagérations en termes de domination du marché, indiquant que la transition numérique permet de mieux appréhender les évolutions du marché.

“La technologie de l’information et tous les autres outils à notre disposition permettent de renforcer la compétitivité, la productivité de nos outils de production et de renforcer l’attractivité de la plateforme industrielle et économique pour l’ensemble des investisseurs”, a-t-il estimé.

Et de poursuivre que l’attractivité économique exige une règle de jeux clairs, à même de permettre à l’ensemble des opérateurs économiques d’interagir en évitant les coûts de transaction, en renforçant leur projection, et en adoptant des standards qui doivent leur permettre de conquérir les marchés et d’être aux normes pour pouvoir distribuer leurs produits et leurs services dans l’ensemble des pays partenaires.

“Le Maroc est en train de construire la plateforme industrielle la plus compétitive au monde et elle se doit pour réussir, d’avoir des régulateurs forts, performants et au top niveau de la technologie”, a dit le ministre.

Placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, et organisée conjointement par le Conseil de la Concurrence, l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications (ANRT) et l’Agence de Développement du Digital (ADD), cette Conférence internationale connait la participation des représentants d’instances de gouvernance, d’autorités de la concurrence, d’organismes internationaux et régionaux, d’acteurs économiques, ainsi que des experts et spécialistes du monde juridique, économique et financier.

Cette rencontre, de deux jours, abordera les enjeux liés à l’évolution importante vers le numérique observée ces dernières années à l’échelle internationale, ainsi que ses impacts sur la régulation et la concurrence.

Les débats, lors de cette conférence internationale, s’articulent autour des thématiques relatives, entre autres, à la régulation des marchés et des services, à la presse et les droits voisins, la digitalisation de la finance, la centralité de la donnée dans les marchés numériques et l’accès à la donnée.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page