Finances-CréditNewsService publicslide

Le Conseil de la concurrence sensibilise au droit de la concurrence

Le Conseil de la concurrence a organisé, mardi à Rabat, une rencontre annuelle avec les médias pour leur sensibiliser au droit de la concurrence, et ce dans le cadre d’un jumelage institutionnel Maroc-Union européenne (UE).

S’exprimant à l’ouverture de cette rencontre, le président du Conseil de la concurrence, Ahmed Rahhou a indiqué que le Conseil souhaite institutionnaliser cette rencontre avec la presse sous un format d’échange, de formation, d’information et d’analyse d’expérience autour du droit de la concurrence.

M. Rahhou a également noté que cette rencontre se tient dans le cadre d’un jumelage avec l’Union européenne, notamment avec la Grèce, la Pologne et l’Italie, ajoutant que ce travail a pour vocation d’élargir les champs d’intervention et de compréhension du Conseil de la concurrence marocain en vue d’une mise à niveau informationnelle et jurisprudentielle.

Il a, en outre, affirmé que le droit de la concurrence est un droit qui est d’une certaine complexité au niveau de l’exécution, soulignant l’importance fondamentale de la presse, en tant que “relais pour faire le commentaire sur le droit de la concurrence, sur les décisions du Conseil en plus d’être un support de compréhension par les acteurs économiques”.

Le but étant de familiariser les journalistes aux grandes problématiques du droit et économie de la concurrence, afin de mieux cerner et analyser en profondeur les questions ayant trait à ce droit à dimensions plurielles, juridique, économique, et sociales, et aussi les associer davantage dans la valorisation des actions d’”advocacy” et des initiatives pédagogiques du régulateur des marchés, a fait observer M. Rahhou.

Le but étant, a-t-il poursuivi, d’instaurer un climat concurrentiel sain et juste, pour l’agilité et l’efficience de l’économie et le bien être du consommateur.

De son côté, l’Ambassadeur de la Pologne au Maroc, Krzysztof Karwowski, a souligné que le programme de jumelage avec le Maroc permettra d’échanger et partager les expériences à propos du droit de la concurrence et de la protection du consommateur, mettant en avant le rôle joué par les autorités de la Pologne en la matière.

Pour leur part, des expertes de l’Office de protection de la concurrence et des consommateurs de la Pologne (UOKiK), ont mis en exergue la mission de l’Office qui vise à améliorer le bien-être des consommateurs par une protection efficace de la concurrence et des intérêts et droits des consommateurs, tout en maintenant l’équité procédurale.

Il s’agit également, selon les expertes, d’assurer le bon fonctionnement de la concurrence sur le marché car elle détermine la croissance économique, le développement et l’innovation.

Elles ont aussi indiqué que les priorités de l’UOKiK étant de contrôler l’application des droits de consommateurs, apporter une réponse rapide et efficace aux pratiques qui nuisent au marché, et renforcer l’efficacité de l’éducation des consommateurs.

S’agissant de leurs rapports avec la presse, les expertes ont fait savoir que l’Office a un accord avec l’une des agences d’information opérant sur le marché polonais, notant que l’UOKiK est ouverte à un large dialogue avec les acteurs du marché.

Il est à rappeler que le Conseil de la concurrence a conclu un jumelage institutionnel en décembre 2021 avec l’UE, avec un consortium composé de trois États membres, la Grèce, la Pologne et l’Italie.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page