HightechNewsslide

Twitter enlève le badge bleu des comptes vérifiés pour encourager l’abonnement payant

Twitter a confirmé sa décision de retirer les badges bleus de certification à tous les comptes qui ne souscriraient pas à un abonnement mensuel de huit dollars, comme annoncé précédemment cette semaine. En conséquence, un grand nombre de comptes de célébrités ont été décertifiés au cours de la fin de semaine. Cette initiative est clairement motivée par la volonté de Twitter de générer plus de revenus.

Twitter a récemment commencé à facturer les célébrités, les politiciens et les personnalités publiques pour leur statut vérifié sur la plateforme. Cette décision a entraîné la suppression du badge de marque bleue qui indique qu’un compte utilisateur a été authentifié, pour les individus qui n’ont pas souscrit au nouveau service Twitter Blue, qui coûte 8 dollars par mois.

Parmi les individus ayant perdu leur statut vérifié figurent l’ancien président américain Donald Trump, le pape, Beyoncé, Justin Bieber, Cristiano Ronaldo, Bill Gates et le créateur et ancien PDG de Twitter, Jack Dorsey, ainsi que d’autres personnalités publiques.

Elon Musk, le nouveau propriétaire de Twitter, avait déjà annoncé qu’il commencerait à facturer les comptes vérifiés, ce qui a été mis en œuvre récemment.

En plus de cette décision, la société a également retiré les étiquettes « médias affiliés à l’État » et « financé par des fonctionnaires de l’État » des comptes de divers médias, dont NPR et CBC.

Cette décision de Twitter suscite des réactions mitigées. D’une part, certains estiment que la vérification des comptes est une fonctionnalité importante qui devrait être accessible à tous les utilisateurs, tandis que d’autres soutiennent que la facturation des comptes vérifiés peut aider à réduire les faux comptes et les activités frauduleuses sur la plateforme.

En ce qui concerne la suppression des étiquettes « médias affiliés à l’État » et « financé par des fonctionnaires de l’État », certains critiques soutiennent que cela pourrait affaiblir la transparence sur les médias et les sources d’information.

Il reste à voir comment ces changements affecteront l’utilisation de Twitter par les utilisateurs et comment la société continuera à évoluer à l’avenir.

avec AFP avec La Tribune 

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page