Culture LoisirsNewsslide

Le Mondial 2030 au Maroc : une opportunité économique exceptionnelle

La désignation du Maroc comme pays hôte de la Coupe du Monde en 2030 représente une occasion en or pour stimuler la croissance de plusieurs secteurs économiques, en particulier le tourisme. Après une période difficile marquée par la pandémie de Covid-19 et un séisme tragique, le secteur du tourisme marocain reprend progressivement du poil de la bête. Les chiffres en témoignent : en septembre 2023, plus de 960 000 touristes ont visité le Maroc, affichant une croissance de 7 % par rapport à la même période de l’année précédente. Selon le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale et Solidaire, le nombre total de touristes ayant visité le Maroc jusqu’au 10 octobre 2023 s’élève à 11,1 millions, dépassant ainsi les chiffres de l’ensemble de l’année 2022.

Avec la co-organisation par le Maroc de la Coupe du Monde en 2030, aux côtés de l’Espagne et du Portugal, le secteur du tourisme s’annonce comme l’un des grands bénéficiaires. Les experts s’accordent à dire que le Mondial 2030, tout comme la CAN 2025 qui se tiendra également au Maroc, auront un impact positif sur l’économie nationale, le tourisme en particulier. Zaki Lahbabi, Directeur Général de Transatlas Sport Management, affirme : « Le Maroc bénéficiera de cet événement à tous les niveaux. Ces compétitions généreront des retombées médiatiques et économiques considérables, ayant un impact positif sur la croissance du PIB. »

L’un des secteurs les plus susceptibles de profiter de cette opportunité est le tourisme. Par exemple, le Brésil a accueilli un million et demi de touristes supplémentaires lors de la Coupe du Monde, et il est probable que le Maroc en attire encore davantage, selon Zaki Lahbabi. Il ajoute que les secteurs du BTP et de la communication tireront également profit de cet événement.

L’impact positif ira au-delà du secteur du tourisme. Les entreprises opérant dans le BTP, les nouvelles technologies, et d’autres domaines pourront augmenter leur chiffre d’affaires grâce à leur participation à l’événement. L’organisation d’une compétition aussi importante nécessite également une main-d’œuvre accrue, ce qui contribuera à la création d’emplois.

Selon Zoubir Bouhout, expert en tourisme, les retombées économiques commenceront à se faire sentir bien avant 2030. Pour accueillir cet événement international, le Maroc devra moderniser ses infrastructures sportives, améliorer les liaisons entre les villes, et augmenter sa capacité d’accueil en construisant de nouveaux hôtels. Toutes ces actions stimuleront divers secteurs économiques, avec le tourisme en tête.

La préparation du Maroc pour le Mondial 2030 nécessitera une attention particulière pour développer des infrastructures hôtelières, de transport, et une logistique solides. Le renforcement des aéroports, des routes, et des stades est essentiel pour accueillir un grand nombre de visiteurs. Le Maroc devra également construire de nouveaux hôtels et encourager les hébergements locatifs pour offrir des options variées et de qualité aux fans, aux équipes et aux médias.

Des campagnes de marketing ciblées seront nécessaires pour promouvoir les attractions touristiques du Maroc, en mettant en avant sa culture, sa cuisine, son histoire et ses paysages pour attirer les visiteurs. La formation du personnel du secteur touristique sera cruciale pour garantir un service de qualité et une expérience positive pour les visiteurs.

La sécurité des visiteurs sera une priorité, nécessitant des mesures de sécurité renforcées pour les sites du Mondial. Il sera également essentiel d’adopter des pratiques durables en matière de gestion des déchets, d’utilisation des ressources naturelles, et de minimisation de l’impact environnemental.

La préparation du Maroc pour la Coupe du Monde 2030 implique une transformation significative de son infrastructure touristique. La collaboration entre le gouvernement, les entreprises locales, et les acteurs internationaux sera essentielle pour assurer le succès de cet événement historique. »

Source : Lequotidienne.ma

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page