HightechNewsslide

Microsoft a admis une hausse préoccupante de sa consommation d’eau due à l’utilisation croissante de l’IA et du Cloud.

Dans son rapport sur l’environnement et le développement durable de l’année 2022, la société révèle des chiffres alarmants liés aux besoins en ressources des nouvelles technologies basées sur l’IA et le Cloud. Microsoft s’est fortement engagé dans le domaine de l’intelligence artificielle, intégrant désormais des fonctionnalités d’assistance IA dans l’ensemble de ses services et applications.

Le rapport souligne l’impact environnemental croissant de ces nouvelles technologies, mettant en lumière une tendance inquiétante. En 2021, Microsoft aurait consommé environ 4,5 milliards de litres d’eau, équivalent à 2500 piscines olympiques. Cependant, cette consommation a connu une augmentation significative de 34 % en un an, dépassant les 6 milliards de litres.

La transition vers les intelligences artificielles et les services Cloud chez Microsoft se traduit donc par des conséquences tangibles sur l’environnement, notamment en alimentant les inquiétudes quant aux pénuries d’eau. Bien que la société affirme son engagement à compenser les émissions de carbone et à optimiser l’utilisation des ressources, le rapport suggère que la rareté croissante de l’eau pourrait devenir une réalité. Une étude de l’Université de Californie indique que, selon la saison et l’emplacement des serveurs, dix requêtes à l’intelligence artificielle peuvent entraîner la consommation d’un litre d’eau.

Source : Phonandroid.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page