Culture LoisirsNewsslide

Discours de marque: est-ce le déclin ?

Alors que seulement 18 % des internautes sont influencés par le discours des marques d’hôtellerie-restauration dans leur choix, les recherches portant sur le point de vente et les conditions de travail des salariés prennent une importance croissante, d’après Custplace.

Pour comprendre les critères de sélection des hôtels, restaurants ou campings, Custplace a analysé plus de 80 000 requêtes Google d’internautes français ciblant les dix principales marques du secteur. L’étude révèle que le discours de la marque, incluant ses valeurs, engagements et identité, ne représente en moyenne que 18 % des requêtes dans le secteur de l’hôtellerie-restauration, comparé à une moyenne de 36 % tous secteurs confondus.

Selon Nicolas Marette, fondateur de Custplace, les messages des marques tendent à se ressembler, tout comme les engagements qu’elles affichent. Cette étude remet en question l’approche de nombreuses entreprises qui se concentrent sur leur discours de marque, soulignant que ce discours a peu d’utilité s’il n’est pas concrètement incarné dans un produit ou un service.

L’intérêt grandissant pour les conditions de travail se manifeste dans les recherches des internautes, avec 51 % des requêtes axées sur le point de vente et 18 % sur les conditions de travail des salariés, cette dernière catégorie connaissant une augmentation régulière depuis 2020, selon Custplace. Nicolas Marette note une évolution profonde dans la nature des requêtes, incitant certaines marques à mettre en avant leurs salariés plutôt que l’entreprise dans leurs campagnes de communication. Custplace suggère que les marques doivent aller plus loin en sollicitant davantage l’avis quotidien de leurs salariés et en le rendant public, au même titre que celui des clients.

Source : Hotellerie -restauration.fr

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page