Culture LoisirsNewsService publicslide

Suspension inattendue du chantier de deux piscines semi-olympiques à Casablanca

Le wali Mhidia de Casablanca a pris la décision de suspendre les travaux de construction de deux piscines semi-olympiques, sans fournir d’explication claire, selon une revue de presse du quotidien Assabah. Cette mesure a été prise à la suite d’une visite du wali dans l’arrondissement d’Ain Sbaâ.

Le projet, d’une valeur de plus de 2,5 millions de dirhams, avait déjà débuté sa phase de construction, mais il a été décidé de stopper les travaux en raison, selon le quotidien, du non-respect des conditions et normes établies par la loi.

Lundi dernier, le Pacha d’Ain Sbaâ, le caïd de l’annexe administrative et des éléments des forces auxiliaires ont fait irruption sur le chantier situé dans l’ancien « Stade Cosumar », ordonnant l’arrêt immédiat des travaux d’aménagement des deux bassins destinés à devenir des piscines olympiques une fois terminés, une pour les femmes et une pour les hommes.

Les autorités ont exigé des ouvriers l’arrêt immédiat des travaux et ont demandé aux responsables du chantier de fournir des informations sur la société en charge de la réalisation du projet ainsi que les documents pertinents. Selon le quotidien, chaque piscine aurait nécessité un budget de 1,26 million de dirhams pour son aménagement.

Actuellement, les détails et les raisons de cette suspension ne sont pas clairs, mais elle intervient peu de temps après la visite du wali Mohamed Mhidia dans les quartiers relevant de la juridiction de la préfecture. Le wali aurait effectué une tournée d’inspection en compagnie du gouverneur Hassan Kheyi, couvrant l’ensemble des quartiers de la préfecture, y compris Derb Moulay Chrif, où ils ont rencontré par hasard Omar Sayed, le doyen du groupe Nass El Ghiwane.

Assabah mentionne que d’autres visites du wali sont prévues dans les jours à venir, notamment pour identifier les dysfonctionnements liés à l’attribution des marchés publics et aux sociétés responsables des projets, en particulier ceux liés aux équipements sportifs.

Le quotidien rappelle également que l’arrondissement d’Ain Sbaâ avait prévu, dans le cadre de son budget annuel 2023, la construction de cinq piscines semi-olympiques, dont deux à l’entrée du stade Abbas Koura (ex-Cosumar) et trois dans l’enceinte du stade Larbi Zaouli, financées par les fonds propres de l’arrondissement. Des études ont été réalisées pour ces projets, qui incluent également 12 terrains de proximité, entre autres.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page